Guerre en Ukraine : le président bélarusse Alexandre Loukachenko estime que le conflit «traîne en longueur»

Publié le par CNEWS

Interrogé par l'agence de presse américaine AP, le président du Bélarus s'est exprimé sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

L'agence de presse américaine AP a obtenu un entretien exclusif avec le dirigeant bélarusse, allié de Vladimir Poutine. [ASSOCIATED PRESS]

L'agence de presse américaine AP a obtenu un entretien exclusif avec le dirigeant bélarusse, allié de Vladimir Poutine. [ASSOCIATED PRESS]

Allié de Vladimir Poutine, Alexandre Loukachenko n'a pas remis en question le bien fondé de l'invasion de l'Ukraine, qu'il qualifie lui aussi d'«opération spéciale» et non de guerre. Selon lui, l'Ukraine «provoquait la Russie».

Cependant, le dirigeant autoritaire a semblé émettre des réserves sur le déroulement des opérations militaires.

«Pour être honnête, je ne pensais pas que cette opération s'éterniserait de la sorte. Mais je ne suis pas assez immergé dans ce problème pour dire si cela se passe comme prévu, comme le disent les Russes, ou comme je le ressens moi», a-t-il déclaré à AP.

L'utilisation d'armes nucléaires «inacceptable»

«Je veux souligner une fois de plus : j'ai l'impression que cette opération a traîné en longueur», a-t-il ajouté.

Le président bélarusse s'est également exprimé au sujet d'une utilisation potentielle d'armes nucléaires. «L'utilisation d'armes nucléaires est inacceptable parce que cela se passerait près de chez nous. Nous sommes ici, nous ne sommes pas derrière un océan comme les États-Unis. C'est inacceptable pour cette raison mais aussi parce que ça pourrait arracher la Terre à son orbite», a-t-il expliqué.

Au cours de cet entretien, le président de ce pays voisin de la Russie a également déclaré que Vladimir Poutine ne souhaitait pas que le conflit dégénère en une «confrontation mondiale» avec l'OTAN.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article