Guerre en Ukraine : que s'est-il passé sur l'île des Serpents ?

Publié le par franceinfo - Thomas Pontillon Radio France

De nombreux médias ont repris l'histoire de treize soldats qui ont été la cible d'un bombardement par les Russes. En réalité, c'est peut-être plus compliqué que cela. 

L'ile des Serpents en Ukraine.  (GENYA SAVILOV / AFP)

L'ile des Serpents en Ukraine. (GENYA SAVILOV / AFP)

Vous avez très certainement vu passer cette histoire car il y a eu des dizaines et des dizaines d'articles en France et un peu partout dans le monde. Treize soldats ukrainiens, qui se trouvaient jeudi 24 février, sur l'île des Serpents, au large de leur pays dans la mer Noire, auraient été attaqués par un navire russe. 

D'après les sous-titres de cet échange audio, qui a été très partagé sur les réseaux sociaux, on peut lire que la marine russe a donné l'ordre aux soldats ukrainiens de se rendre, sinon ils seront bombardés. On entend alors les ukrainiens hésiter et finir par dire aux Russes "d'aller se faire foutre" plutôt que de se rendre. Ces mots ont été repris tel quel dans de nombreux médias, y compris par le président Ukrainien lui-même. Volodymyr Zelensky a salué la mort "héroïque" de ces soldats qui "ont défendu jusqu'au bout" cette petite-île face aux russes. 

Des versions contradictoires

Sauf que cette histoire ne s'est peut-être pas passée comme ça. Depuis la marine ukrianienne a indiqué sur Facebook que les soldats en question vont bien. "Ils sont vivants et en bonne santé", dit le message publié lundi soir sur les réseaux sociaux. De son coté la télévision russe a diffusé des images de ces militaires qui seraient désormais en Crimée. En clair, il est très difficile de savoir ce qu'il s'est réellement passé sur cette petite île, mais ce qui est certain, c'est que l'attaque telle qu'elle a été racontée au départ est fausse. 

Propagande de guerre des deux côtés

Ce n'est pas le seul élément de propagande de guerre. Par exemple, le ministère de la Défense ukrainien a publié ces derniers jours une vidéo du "fantôme de Kiev". Il s'agit d'un pilote d’avion de chasse redoutable qui aurait détruit a lui seul une dizaine d’avions russes. Sauf que la vidéo est, en réalité, issue d'un jeu vidéo. 

On a aussi vu des tanks russes visiblement en panne d'essence et moqués par les ukrainiens. C'est difficile de dire si c'est vrai ou faux mais ces images servent surtout à ridiculiser l'ennemi, c'est à dire la Russie, qui, elle aussi, utilise beaucoup la désinformation. Facebook a annoncé cette semaine avoir fermé une série de comptes pro-russes qui diffusaient des fausses infos pour minimiser la résistance ukrainienne.           

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article