Guerre en Ukraine : Washington accuse Moscou de vouloir "annexer" deux territoires prorusses en organisant des référendums

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Les Etats-Unis ont fait état, lundi, d'informations "très crédibles".

Le président russe Vladimir Poutine lors d'un discours à Saint-Pétersbourg (Russie), le 27 avril 2022. (ALEXEY DANICHEV / SPUTNIK / AFP)

Le président russe Vladimir Poutine lors d'un discours à Saint-Pétersbourg (Russie), le 27 avril 2022. (ALEXEY DANICHEV / SPUTNIK / AFP)

Après la Crimée en 2014, la Russie compte-t-elle reproduire le même procédé pour deux territoires ukrainiens prorusses ? C'est ce qu'avancent les Etats-Unis, lundi 2 mai. Washington a fait état d'informations "très crédibles" selon lesquelles Moscou entend organiser "mi-mai" des référendums pour "tenter d'annexer" les "républiques" séparatistes de Donetsk et Lougansk, qui se trouvent dans l'est de l'Ukraine.

"Selon les informations les plus récentes, nous pensons que la Russie va tenter d'annexer la 'république populaire de Donetsk' et la 'république populaire de Lougansk'", a déclaré à la presse à Washington l'ambassadeur américain auprès de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Michael Carpenter. "Ces informations montrent que la Russie entend fabriquer de toutes pièces des référendums" en ce sens "vers la mi-mai", a-t-il poursuivi.

Des "accords d'amitié, de coopération et d'entraide" votés avant le début de la guerre

Deux jours avant le début de l'offensive russe en Ukraine, le président russe Vladimir Poutine a reconnu l'indépendance des républiques autoproclamées de Lougansk et Donetsk. Les députés avaient aussitôt approuvé à l'unanimité des "accords d'amitié, de coopération et d'entraide", ouvrant la voie à une présence militaire russe sur le territoire ukrainien.

En mars 2014, les habitants de Crimée avaient voté largement pour un rattachement à la Russie. Washington avait déclaré "rejeter" le référendum, considèrant ce processus comme illégal. Même son de cloche pour la France, estimant que ce référendum était "illégal et contraire à la Constitution ukrainienne".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article