La Russie expulse des diplomates américains après le renvoi de son personnel aux USA

Publié le par La Nouvelle Tribune par Fortuné Sessou

La Russie expulse des diplomates américains après le renvoi de son personnel aux USA

La semaine dernière, l’ambassadeur de Russie aux États-Unis a déclaré que 27 diplomates russes et leurs familles étaient expulsés des États-Unis et devraient partir au plus tard le 30 janvier 2022. Alors que la Russie avait indiqué qu’elle répliquerait à la mesure, elle a annoncé mercredi qu’elle a ordonné au personnel de l’ambassade américaine qui est à Moscou depuis plus de trois ans de rentrer chez lui avant le 31 janvier, une mesure de représailles contre ce que Moscou a qualifié de décision américaine de limiter les mandats des diplomates russes.

« Nous avons l’intention de répondre de la même manière. Les employés de l’ambassade américaine qui sont à Moscou depuis plus de trois ans doivent quitter la Russie avant le 31 janvier », a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Maria Zakharova lors d’un point de presse. Citée par l’agence de presse RIA, la porte-parole a déclaré que les nouvelles règles américaines indiquent que les diplomates russes qui avaient été contraints de quitter les États-Unis étaient également interdits de travailler comme diplomates aux États-Unis pendant trois ans.

Si Washington ne renonce à la règle des trois ans, …

« Avant le 1er juillet de l’année prochaine, à moins que Washington ne renonce à la règle des trois ans et aux compromis, davantage de travailleurs (américains) (en Russie) partiront en nombre proportionnel au nombre de Russes annoncé par le département d’Etat », a déclaré Maria Zakharova. De nouvelles réductions du personnel de l’ambassade américaine à Moscou exerceraient une pression sur une opération que Washington a déjà décrite comme étant proche d’une « présence intérimaire » au milieu d’expulsions tacites et d’autres restrictions.

Faire payer « un prix élevé » à la Russie

L’ambassade est la dernière mission américaine opérationnelle en Russie après la fermeture des consulats de Vladivostok et d’Ekaterinbourg et elle est passée à 120 personnes, contre environ 1.200 début 2017, selon Washington. Le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a déclaré qu’il n’était pas trop tard pour que Washington empêche Moscou de poursuivre les nouvelles expulsions s’il abandonnait ses propres plans visant à expulser les diplomates russes.

Les relations entre les deux pays sont au plus bas niveau ces derniers jours principalement au sujet d’une probable invasion russe de l’Ukraine.  Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a affirmé mercredi que les Etats-Unis disposent de « preuves » montrant que la Russie envisage « d’importants actes agressifs contre l’Ukraine ». Il par ailleurs promis à la Russie de lui faire payer « un prix élevé » si elle passe à l’acte.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article