Législatives : Eric Dupond-Moretti, Elisabeth Borne, Jean-Michel Blanquer… les candidatures des ministres sortants

Publié le par franceinfo Radio France

Selon les informations de France Inter, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti sera candidat aux élections législatives dans le Nord, à Hazebrouck.

Le ministre de la Justice Eric Dupont-Moretti le 1er mars 2022. (ANNA MARGUERITAT / HANS LUCAS)

Le ministre de la Justice Eric Dupont-Moretti le 1er mars 2022. (ANNA MARGUERITAT / HANS LUCAS)

Eric Dupond-Moretti dans le Nord, Elisabeth Borne dans le Calvados, Jean-Michel Blanquer dans le Loiret… Les ministres du gouvernement se lancent dans la campagne des législatives du mois de juin. Selon les informations de France Inter jeudi 28 avril, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti sera candidat dans le Nord, à Hazebrouck. L'actuelle députée de cette 15e circonscription du département est une ex-LREM, Jennifer de Temmerman, qui l'avait emporté après un duel avec le RN. Elle a quitté LREM il y a trois ans. Le garde des Sceaux a participé le 15 avril à Hazebrouck à une réunion publique avec Richard Ferrand et Gérald Darmanin. Comme un début de campagne.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, envisage de se présenter dans la 4e circonscription du Loiret, à Montargis. Une circonscription détenue depuis 2002 par le LR Jean-Pierre Door, 80 ans, qui ne se représente pas.

La ministre déléguée à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher, originaire de Paris, réflechit à être candidate à Lens, dans la 3e circonscription du Pas-de-Calais, dont le député sortant est Emmanuel Blairy. Il a été élu en tant que suppléant du RN José Evrard, et il lui a succédé après son décès, en janvier dernier.

Elisabeth Borne dans le Calvados, Clément Beaune à Paris

Toujours selon les informations de France Inter, Elisabeth Borne, ministre du Travail, vise de son côté la 6e circonscription du Calvados, où le député sortant LREM, Alain Tourret, ne se représente pas. Elle y avait organisé une réunion publique, à Vire, le 19 avril.

Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat en charge du handicap, se projette en Haute-Savoie, dans la 2e circonscription, celle d’Annecy. C'est une ex-LREM qui y avait été élue en 2017, Frédérique Lardet. Elle a quitté le parti présidentiel en 2020 et a démissionné de son mandat en janvier dernier et c'est son suppléant, Jacques Rey, qui lui a succédé.

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, songe au Val-de-Marne, son département. Elle vise la 8e circonscription, celle de Maisons-Alfort, Charenton et Joinville, face au LR Michel Herbillon, qui en est le député depuis 1997 et qui, à 71 ans, est à nouveau candidat.

Clément Beaune, le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes et proche d’Emmanuel Macron, envisage de se présenter à Paris, dans la 7e circonscription de Paris, celle du député LREM Pacôme Rupin qui ne se représente pas. Il devrait affronter David Belliard, l’adjoint EELV à la mairie de Paris.

Une dizaine de ministres candidats à leur réélection

Beaucoup d'autres ministres élus députés en 2017 se projettent sur leur réélection : Bérangère Abba (Biodiversité) en Haute-Marne, Gabriel Attal (porte-parole du gouvernement) dans les Hauts-de-Seine, Marc Fesneau (Relations avec le Parlement) dans le Loir-et-Cher, Joël Giraud (Cohésion des territoires) dans les Hautes-Alpes, Olivia Grégoire (Économie sociale, solidaire et responsable) à Paris, Nadia Hai (Ville) dans les Yvelines, Amélie de Montchalin (Transformation et Fonction publique) dans l'Essonne, Laurent Pietraszewski (Retraites et Santé au travail) dans le Nord, Franck Riester (Commerce extérieur) en Seine-et-Marne, et Olivier Véran (Santé) en Isère.

Enfin, Bruno Le Maire (ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance) envisage d'être à nouveau candidat dans l’Eure, et Gérald Darmanin (ministre de l'Intérieur) à Tourcoing. Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, comme la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa, ne seront pas candidats. Barbara Pompili (ministre de la Transition écologique) hésite encore.

Adrien Taquet, secrétaire d'État chargé de l'Enfance et des Familles, a annoncé sur Twitter se mettre en retrait de la vie politique. Il avait été élu en 2017 dans les Hauts-de-Seine.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article