Législatives : "Le Pen-Mélenchon : même combat", affirme Jean-François Copé

Publié le par franceinfo Radio France

Invité du 8h30 de franceinfo, Jean-François Copé fustige l'accord entre le Parti socialiste et La France insoumise, considérant que "le PS s'est couché derrière l'extrême gauche et renonce à l'essentiel de son ADN".

Législatives : "Le Pen-Mélenchon : même combat", affirme Jean-François Copé

"Pour moi le combat, il est aussi bien contre l'extrême droite que contre l'extrême gauche. Le Pen-Mélenchon : même combat", déclare dimanche 8 mai sur franceinfo Jean-François Copé, maire Les Républicains de Meaux.

L'ancien ministre et ancien président de l'UMP se dit "sévère" envers le Parti socialiste, après son accord avec La France insoumise en vue des élections législatives. "Le PS s'est couché derrière l'extrême gauche et renonce à l'essentiel de son ADN", estime Jean-François Copé, qui pense que le programme de LFI "n'a rien à voir avec l'ADN d'un Parti socialiste issu de la grande histoire républicaine française".

"Il y a une hypocrisie en France sur ce que représentent Jean-Luc Mélenchon et ses amis. On parle pudiquement de 'gauche de la gauche' parce qu'on ne veut pas dire le vrai mot. Le vrai mot, c'est 'extrême gauche'", affirme Jean-François Copé.

Il considère que son parti, Les Républicains, "a des atouts pour cette élection législative", et ce, "malgré tous les malheurs qui nous sont arrivés". La candidate LR, Valérie Pécresse, a récolté seulement 4,8% des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle, du jamais vu pour le parti de droite. Le premier de ces atouts, c'est "d'incarner un ancrage territorial très fort", assure Jean-François Copé, qui estime que "la droite française de gouvernement peut apporter des réponses dans un certain nombre de domaines", comme la sécurité ou l'écologie "positive". "J'espère que nous allons pouvoir convaincre les Français", dit-il.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article