Législatives: les membres du gouvernement battus devront démissionner, y compris Elisabeth Borne

Publié le par BFMTV par Anne Saurat-Dubois avec Emilie Roussey

Au total, 14 ministres sont concernés par cette règle émise par Emmanuel Macron, dont la Première ministre Elisabeth Borne.

La Première ministre Elisabeth Borne en campagne pour les législatives, à Villers-Bocage, dans le Calvados le 21 mai 2022 - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP

La Première ministre Elisabeth Borne en campagne pour les législatives, à Villers-Bocage, dans le Calvados le 21 mai 2022 - Sameer Al-DOUMY © 2019 AFP

Même consigne qu'en 2017. Les membres du gouvernement qui se présentent aux élections législatives de juin devront démissionner en cas de défaite, a appris BFMTV auprès de l'Elysée, confirmant une information du Figaro.

Et cette règle vaut pour tous les ministres, y compris pour la Première ministre Elisabeth Borne qui se présente pour la première fois, dans la 6e circonscription du Calvados.

14 ministres candidats

Outre la nouvelle cheffe du gouvernement, treize ministres sont en lice. Tous sont candidats à leur réélection sauf le ministre délégué chargé de l'Europe Clément Beaune qui se présente pour la première fois.

Les autres ministres-candidats sont le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, la ministre de la Transition écologique Amélie de Montchalin, la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon ou encore le ministre du Travail Olivier Dussopt.

Font aussi partie de la liste le ministre des Solidarités Damien Abad, le ministre de l'agriculture Marc Fesneau, le ministre de la transformation et fonction publiques Stanislas Guerini, la ministre des Outre-mer Yaël Braun-Pivet, le ministre chargé des Relations avec le parlement Olivier Véran, le ministre chargé des comptes publics Gabriel Attal et la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire, et la secrétaire d'Etat chargée de la mer Justine Bénin.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article