Marilyn Monroe : les derniers mystères d'une étoile, disparue il y a 60 ans

Publié le par franceinfo par S. Desjars, M. Leroux, C-M. Denis, D. Chevalier - France 2 France Télévisions

Un nouveau documentaire Netflix revendique de lever le voile sur les secrets de la disparition de Marilyn Monroe. 60 ans après sa mort, l'actrice reste une source intarissable d'inspiration. 

Marilyn Monroe : les derniers mystères d'une étoile, disparue il y a 60 ans

Évoquer Marilyn Monroe, comme le fait un nouveau documentaire Netflix, c'est convoquer tout le glamour des grandes heures hollywoodiennes. Actrice, mannequin, chanteuse... Marilyn Monroe tient une place à part dans la galaxie des étoiles américaines. D'autant plus que le mystère de sa mort entretient toujours sa légende. Rien ne la prédestinait pourtant à la gloire. Enfant abandonnée, ballotée de familles d'accueil en foyers, Norma Jeane Baker a tapé dans l'œil d'un photographe dans l'usine où elle travaillait. La pin-up va mettre plusieurs années à se réinventer en Marilyn Monroe. 

Prisonnière de son apparence

Pour vaincre sa timidité et devenir une vraie actrice, elle prend des cours de comédie dès ses débuts. Mais c'est relookée en blond platine ultra-sexy que Marilyn Monroe enchaîne les rôles. Elle connaît enfin une gloire internationale. "On l'a cantonnée dans ce personnage qu'elle avait elle-même fabriqué, mais qui est devenu une espèce de prison dorée. Elle disait qu'elle était prisonnière de son apparence, et que les gens pensaient qu'elle n'avait rien dans le cerveau, ce qui est totalement faux", explique Isabelle Daniel, auteure de Marilyn Monroe de A à Z. L'ambiguïté de son personnage va aussi peser sur ses relations amoureuses, souvent décevantes. 60 ans plus tard, c'est surtout le mystère qui entoure sa mort qui demeure. Dans la nuit du 4 au 5 août 1962, Marilyn Monroe décède chez elle. Un premier rapport conclut à un suicide probable. Mais les circonstances demeurent floues. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article