Mort de Véronique Barrault (les Bronzés font du ski) : les causes de son décès dévoilées

Publié le par Objeko par Alix Brun

L’actrice Véronique Barrault, membre du Splendid révélée par le film Les Bronzés font du ski, s’est éteinte mardi 3 mai, à 64 ans, dans un tragique accident…

©EHAS

©EHAS

C’est avec une grande tristesse que toute la troupe du Splendid a appris la terrible nouvelle. L’actrice Véronique Barrault est décédée ce mardi 3 mai lors d’un accident de la route en Gironde. Selon nos confrères de Sud Ouest, Véronique Barrault n’a pas survécu au choc d’une collision sur la route, alors qu’elle roulait en moto.

Vers 22 heures 45, mardi 3 mai, elle roulait en tant que passagère sur une moto. Mais son véhicule a percuté une voiture dans la commune de Camblanes-et-Meynac, au sud de Bordeaux. Le conducteur de la moto, âgé de 60 ans, a quant à lui survécu. Mais il se trouve actuellement à l’hôpital, dans un état grave. La conductrice de la voiture n’a quant à elle pas eu besoin d’aller à l’hôpital.

Née en 1958, Véronique Barrault devient célèbre grâce à son rôle dans le film culte Les Bronzés font du ski, réalisé par Patrice Leconte. Elle campe alors l’infirmière de Jérôme, interprétée par Christian Clavier. Elle connait d’ailleurs ce dernier depuis longtemps. Car elle a débuté à ses côtés, sur les planches au théâtre du Splendid. Tout comme Marie-Anne Chazel, Gérard Jugnot, Michel Blanc ou Josiane Balasko. Ses amis la surnomme vite « Coquillette »

Une fin tragique…

Gérard Jugnot se souvient parfaitement de cette époque du théâtre du Splendide. Avec Thierry Lhermitte, il a marqué des générations entières avec ses compères de cette troupe inoubliable. “Avec les copains du Splendid, nous n’écrivions pas pour choquer les gens. On n’était pas des jeunes très rebelles. Pas comme Coluche ou Pierre Bouteiller, par exemple. On était sages dans nos délires. On avait juste envie de se marrer à partir de situations réelles. En l’occurrence pour le Père Noël, je connaissais quelqu’un qui travaillait à SOS Amitié. Cette personne avait plusieurs enfants, dont une fille psychologiquement fragile.”, se remémore en effet Gérard Jugnot.

Et d’ajouter : « Plutôt que de s’occuper d’elle, les parents aidaient des gens en difficulté. C’est ce qui nous a donné l’idée d’écrire une pièce sur des personnes incompétentes et névrosées qui s’investissent dans la charité. », a-t-il en effet raconté dans les colonnes de Génération Plus.

Et c’est au lycée qu’il a rencontré Thierry Lhermitte, Christian Clavier, Michel Blanc. « Thierry aurait pu devenir un grand médecin, Michel se lancer dans la littérature ou la musique, Christian faire de la politique. Moi, je n’avais qu’une corde à mon arc, celle de faire le clown sur scène ou devant une caméra. Je les ai entraînés. J’avais peur d’y aller tout seul. » Et c’est ainsi que la troupe du Splendid a vu le jour.

Véronique Barrault : sa filmographie avec les membres du Splendid

Véronique Barrault n’a pas joué uniquement dans Les bronzés font du ski ! En 1982, la comédienne donne en effet la réplique à Gérard Jugnot, Anémone et Martin Lamotte dans Le quart d’heure américain, réalisé par Philippe Galland. Puis deux ans plus tard, en 1984, elle joue avec Michel Blanc dans Marche à l’ombre. En 1985, on la recroise à nouveau avec Thierry Lhermitte et Anémone à l’affiche du Mariage du siècle

Et en 1987, Josiane Balasko lui offre un petit rôle dans son film Les Keufs. La mère de Marilou Berry décide ensuite d’embaucher Véronique Barrault dans de nombreux autres films : Ma vie est un enfer, en 1991, Gazon maudit, en 1994, et encore Cliente, en 2008. Pour sa part, Valérie Lemercier lui propose le rôle de Frédérique Dianausoa dans Palais royal, en 2005. La dernière apparition de Véronique Barrault à l’écran remonte à 2016, dans le film Joséphine s’arrondit de Marilou Berry. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article