Moscou rejette la décision de la CIJ lui ordonnant de suspendre son offensive

Publié le par Radio-Canada avec Agence France-Presse

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, s'adresse aux journalistes (archives).  Photo : Associated Press / Alexander Zemlianichenko

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, s'adresse aux journalistes (archives). Photo : Associated Press / Alexander Zemlianichenko

Le Kremlin a rejeté jeudi la décision de la Cour internationale de justice (CIJ), plus haut tribunal de l'ONU, qui a ordonné la veille à la Russie de suspendre immédiatement ses opérations militaires en Ukraine.

Nous ne pourrons pas tenir compte de cette décision, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en soulignant que les deux parties – la Russie et l'Ukraine – devaient être d'accord pour que la décision puisse être mise en œuvre. Dans ce cas-là, aucun accord ne peut avoir lieu, a-t-il affirmé.

La juridiction, qui siège à La Haye, aux Pays-Bas, a été saisie par Kiev, qui a salué mercredi une victoire complète de la justice et une victoire complète de l'Ukraine.

Mais même si les jugements de la CIJ sont contraignants et sans appel, la Cour, qui fonde ses conclusions principalement sur les traités et les conventions, n'a aucun moyen de les faire respecter.

La Russie a refusé de comparaître lors des audiences tenues par la CIJ  sur l'affaire, les 7 et 8 mars. Mais dans un document écrit, Moscou a réfuté la compétence de la Cour sur la requête de l'Ukraine.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article