Ukraine : à Kiev, civils et militaires exposent des trophées de guerre en pleine rue comme "preuves" de l'invasion russe

Publié le par franceinfo par Agathe Mahuet et Arthur Gerbault - franceinfo Radio France

De nombreux passants se photographient devant ces engins de l'armée russe, symboles des "exploits de l'armée urkainienne". Certains habitants constituent même leurs propres collections d'objets.

Un camion-grue dépose sur le trottoir un tank et un blindé de l’armée russe, tous deux calcinés, dans une rue de Kiev, lundi 9 mai 2022. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

Un camion-grue dépose sur le trottoir un tank et un blindé de l’armée russe, tous deux calcinés, dans une rue de Kiev, lundi 9 mai 2022. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

C’est une manœuvre peu ordinaire : un camion-grue qui dépose sur le trottoir – non sans casser quelques branches – un tank et un blindé de l’armée russe, tous deux calcinés. Un évènement, en ce lundi 9 mai, sur cette petite avenue arborée de Kiev habituellement paisible, alors que les combats s'intensifient dans l'est et le sud de l'Ukraine. Grigory, 13 ans, est tout excité : "C’est trop cool ! Il se passe quelque chose d’important dans ma rue. Ce sont les engins de l’ennemi qu’on expose. Regardez : il y a des chars, des blindés. Oh ! je voudrais bien monter dessus !" 

"Toucher du doigt les exploits de l'armée ukrainienne"

Comme ce garçon, de nombreux passants posent pour des photos-souvenirs devant ces trophées de guerre, comme autant de preuve de l’invasion russe. La majorité de ces séances photo sont improvisées mais d’autres ont été savamment organisées. Iana est venue avec sa fille et ses petits-enfants. Ce "musée improvisé" a, selon elle, des vertus pédagogiques : "Mon mari et mon fils sont au front à Marioupol [au Sud-Est], et c’est là que c’est le plus chaud. Donc on a décidé de montrer aux plus petits ce contre quoi leur père et leur grand-père se battent."

Un enfant pose devant des trophées de guerre de l'armée ukrainienne à Kiev (Ukraine), lundi 9 mai 2022. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

Un enfant pose devant des trophées de guerre de l'armée ukrainienne à Kiev (Ukraine), lundi 9 mai 2022. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)

Ici un petit garçon grimpe et prend la pause sur la dérive d’un avion de combat russe, abattu le 2 mars dernier. "Ça permet de toucher du doigt les exploits de notre armée ukrainienne", s’enthousiasme Vlad, 23 ans. Certains de ces trophées sont exposés sur la chaussée depuis déjà plusieurs jours et la plupart ont été collectés, autour de l’aérodrome de Hostomel, tout près de Boutcha. "C’est vraiment une preuve de ce qu’a fait l’armée russe sur notre sol", explique Andriy, chef d’orchestre, de cette installation provisoire.

"C’est important d’avoir ces engins-là, sous nos yeux en pleine ville, pour les citadins qui n’ont jamais vu la guerre. Et parce qu’on voit bien que certains n’y croient toujours pas." Andriy, habitant de Kiev à franceinfo

À terme, la collection rejoindra le Musée national de l’histoire de l’Ukraine. Alors beaucoup d’Ukrainiens, à leur échelle, commencent aussi à constituer de petites collections personnelles parfois des initiatives étonnantes. Dans ce conflit qui est aussi une guerre de communication, ces objets témoignent de ce conflit qu’ils subissent depuis plus de deux mois.

Erfane, gérant d’un restaurant tatar, fait l'inventaire de son butin : "Je vais mettre des jetons militaires, des écussons, des documents perso... Plein de petits détails comme ça, qui permettent de bien identifier les agresseurs russes."  Un musée miniature qu’il installe... dans les WC de son établissement. "Un geste politique", évidemment. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article