Vidéos. Accident mortel en Gironde : qui était Véronique Barrault, l’actrice des « Bronzés font du ski » ?

Publié le par Sud Ouest

Elle était une figure connue du cinéma français. Véronique Barrault, qui jouait l’infirmière de Jérôme (Christian Clavier) dans « Les Bronzés font du ski », a été tuée sur la route mardi 3 mai, en Gironde, à l’âge de 64 ans. Retour sur sa carrière au service de l’humour

 Véronique Barrault, dans le rôle de l’infirmière dans « Les Bronzés font du ski » (1979), au côté de Christian Clavier. © Crédit photo : Capture d’écran Youtube

Véronique Barrault, dans le rôle de l’infirmière dans « Les Bronzés font du ski » (1979), au côté de Christian Clavier. © Crédit photo : Capture d’écran Youtube

La comédienne Véronique Barrault est morte dans un accident de la route, mardi 3 mai. Elle était passagère d’une moto qui a été percutée par une voiture vers 22 h 45 au niveau du chemin de Seguin, à Camblanes-et-Meynac, à une dizaine de kilomètres au sud de Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne. Le pilote, grièvement blessé, a été transporté au CHU.

Elle fait sa première apparition sur grand écran en 1979 sous la direction de Patrice Leconte dans le deuxième opus des aventures des Bronzés, « Les Bronzés font du ski ». Elle y joue le rôle de l’infirmière de Jérôme, médecin généraliste, interprété par Christian Clavier, dans les célèbres scènes du cochon Copain et de la claque, donnée pour détourner l’attention de la blessée.

Café-théâtre, cinéma et téléfilms

On la voit dans beaucoup de seconds rôles au cinéma et dans des téléfilms, mais Véronique Barrault était avant tout une femme de théâtre, et surtout de café-théâtre. Après une formation à l’Atelier international de Théâtre Blanche Salant, à Paris, elle rencontre la troupe du Splendid où on la surnomme « Coquillette ». En 1995, elle joue le rôle de Blanche-Neige dans « Elle voit des nains partout », une adaptation théâtrale remarquée du conte écrite et mise en scène par Philippe Bruneau.

Puis, elle entre à l’EHAS, l’école de l’humour et des arts scéniques, à Paris, en tant que metteuse en scène et coach d’acteurs. Dans une interview diffusée sur le site de cette école qui forme les futurs humoristes, elle se confiait sur son métier avec passion : « Je suis contente quand je réussis à transmettre mes émotions, quand je fais rire, et quand je suis juste et dans ma vérité. » Elle, qui n’aimait dans l’humour que « l’absurde, les choses décalées », a mis tout son talent et son art au service de la comédie.

Au cinéma, elle travaille sous la direction de plusieurs anciens du Splendid : avec Michel Blanc, en 1984, dans « Marche à l’ombre », et Josiane Balasko : « Les Keufs » (1987), « Ma vie est un enfer » (1991), « Gazon maudit » (1994) et « Cliente » (2008). En 2016, elle joue dans « Joséphine s’arrondit » de Marilou Berry, fille de Josiane Balasko.

 Affiche du film de Josiane Balasko « Gazon maudit » (1995), dans lequel Véronique Barrault

Affiche du film de Josiane Balasko « Gazon maudit » (1995), dans lequel Véronique Barrault

Elle apparaît aussi dans « Palais royal ! » de Valérie Lemercier, sorti en 2005, avec Lambert Wilson et Catherine Deneuve.

Sur Twitter, on peut lire les témoignages d’artiste et d’anonymes qui lui rendent hommage. La chanteuse Princess Erika a écrit : « J’apprends avec une immense tristesse le décès brutal de Véronique Barrault. Je l’ai croisée à Montreuil alors qu’elle partait à Bordeaux pour jouer sa pièce !! Elle était si contente… Choquée… » Et ajoute en commentaire ne pas trouver les mots : « Je suis choquée et si triste… la vie est tellement courte… »

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article