Vladimir Poutine est-il atteint du "syndrome d'Hubris" qui lui ferait "perdre le sens de la réalité"?

Publié le par RTL INFO

©Belga

©Belga

Les rumeurs vont bon train sur la santé de Vladimir Poutine. Est-il gonflé par la prise de médicaments? Souffre-t-il d'une maladie qui lui ferait perdre la tête? Est-il atteint d'une pathologie mentale?

Nos confrères du magazine Slate ont tenté de décrypter et ont évoqué la possibilité pour que le président russe soit atteint du "syndrome d'Hubris". "Selon des médecins qui l'ont observé récemment, il pourrait être atteint de paranoïa ou plus précisément du syndrome d'Hubris, un désordre narcissique et une confiance en soi hypertrophiée qui lui feraient perdre le sens de la réalité", peut-on lire dans un article publié la semaine dernière. 

En grec ancien, "Hubris" (ou "hybris") signifie "démesure" et en anglais "Orgueil", ce qui rend ce syndrome intimement lié au pouvoir et à la démesure. "La personne dépasse les limites de l'admissible dans la perception d'elle-même et dans le rapport aux autres. Il y a une surestimation de soi et une sous-estimation permanente des autres", explique explique Dr Bertrand Gilot, médecin psychiatre. "Dans la notion d'hubris, dans la mythologie grecque, il y a aussi toujours la notion de violence, c'est un retour archaïque à la violence brute, à une puissance uniquement destructrice qui dépasse ce dont les humains devraient se contenter."

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article