À quoi ressemble la « Cabane de pêcheur », cette luxueuse propriété attribuée à Vladimir Poutine ?

Publié le par Ouest-France par l’édition du soir

Une enquête menée par l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), un consortium international de journalistes, publiée jeudi 23 juin 2022, a révélé l'existence de deux nouvelles et luxueuses propriétés situées dans le nord de la Russie et attribuées à Vladimir Poutine. Elles font partie de la « Cabane du pêcheur », un très luxueux complexe résidentiel.
À quoi ressemble la « Cabane de pêcheur », cette luxueuse propriété attribuée à Vladimir Poutine ?

Yachts, vignobles, palais… Parmi les nombreux biens qui seraient attribués au président russe Vladimir Poutine, l’un d’entre eux fait de nouveau l’actualité : sa résidence connue sous le nom de « Cabane du pêcheur ». Située en pleine forêt, près de la frontière entre la Russie et la Finlande, sur les rives du lac Ladoga, cette construction en bois ultramoderne serait détenue, avec son terrain de 420 hectares, par une société foncière dénommée Prime, elle-même appartenant à Iouri Kovaltchouk, un proche du patron du Kremlin. 

Ce lieu de villégiature a fait l’objet d’une importante enquête publiée le jeudi 23 juin 2022, menée conjointement par le quotidien britannique The Guardian, l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), un consortium international de journalistes, ainsi que le média d’information indépendant russe Meduza. Les journalistes ayant mené l’enquête ont pu mettre la main sur des milliers de courriels et correspondances de deux entreprises de construction ayant travaillé sur cette propriété, et dévoiler le nouveau visage de ce complexe attribué à Vladimir Poutine, qui aurait bénéficié d’importants travaux récemment. Ces documents révèlent l’étendue réelle de la luxueuse propriété, et donnent à voir les nombreuses dépendances de celle-ci.

Carte : Ouest-France

Carte : Ouest-France

Deux nouveaux bâtiments luxueux

Ces documents sensibles montrent « une image un peu plus spectaculaire de la “Cabane du pêcheur” » que celle que l’on connaissait déjà, précise The Guardian elle avait déjà fait l’objet d’un reportage par la chaîne de télévision russe Dohzd en 2016, par exemple. Ainsi, en dehors du premier bâtiment qui était déjà connu auparavant, un deuxième « pavillon de jardin » doté de « six chambres » serait sorti de terre.

Sa construction aurait commencé en « 2021 » selon l’OCCRP. Son toit serait entièrement recouvert de pierres semi-précieuses telles que le lapis-lazuli, connu notamment pour « soulager l’anxiété et le stress », précise The Guardian.

À l’intérieur, c’est l’aménagement serait particulièrement luxueux. Des bidets « qui coûtent 10 800 dollars chacun », soit environ 10 200 €, note le journal britannique, auraient été installés ainsi que des « pommes de douche à 4 600 dollars pièce », quelque 4 300 €,sans oublier un sol en marbre « et une piscine intérieure ».

La « Cabane du Pêcheur » avait déjà fait l’objet d’un reportage par la chaîne de télévision russe Dohzd en 2016 même si peu de visuels officiels existent de cette propriété. (Capture d’écran : E Yu Merkuriev)

La « Cabane du Pêcheur » avait déjà fait l’objet d’un reportage par la chaîne de télévision russe Dohzd en 2016 même si peu de visuels officiels existent de cette propriété. (Capture d’écran : E Yu Merkuriev)

Brasserie privée, piscines, salon de thés…

Non loin de là, un troisième et nouveau bâtiment décrit dans les courriels récupérés par l’OCCRP comme une « grange » a été construit. Il s’agit en fait « d’un bâtiment moderne de deux étages comprenant ce qui semble être un vaste espace de divertissement, avec une salle à manger ouverte de plus de 200 mètres carrés », détaille The Guardian.

Parmi les nombreux aménagements ? Quatre chambres, « une brasserie privée d’une valeur de 345 000 € pouvant produire 47 litres de bière par jour et un salon de thé surplombant le lac Ladoga au deuxième étage ». Deux piscines figureraient également près du bâtiment. Au total les travaux principaux de constructions de ces nouvelles bâtisses auraient coûté 187 millions de roubles soit 3,27 millions d’euros. Concernant les dépenses d’aménagements, ces dernières sont inconnues.

Interrogé par l’OCCRP sur les liens entre Vladimir Poutine et ces propriétés, un porte-parole du Kremlin a assuré que « le président de la Fédération de Russie n’est en aucun cas lié ou affilié aux objets et organisations que vous avez nommés ».

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article