Guerre en Ukraine : Ursula Von der Leyen en visite à Kiev pour évoquer la candidature du pays au sein de l'UE

Publié le par La Dépêche La rédaction avec AFP

La présidente de la Commission européenne, arrivée ce samedi au matin à Kiev, finalisera son avis "la semaine prochaine" sur les ambitions de l'Ukraine de se porter candidate à l'adhésion à l'Union Européenne. 

La présidente de la Commission européenne est présente pour faire le point sur “les progrès accomplis par l'Ukraine sur la voie de l'Europe". / AFP - FREDERICK FLORIN

La présidente de la Commission européenne est présente pour faire le point sur “les progrès accomplis par l'Ukraine sur la voie de l'Europe". / AFP - FREDERICK FLORIN

Deux mois après sa première visite en Ukraine, en avril dernier, Ursula von der Leyen est de retour à Kiev ce samedi 11 juin. "Les discussions d'aujourd'hui vont nous permettre de finaliser notre évaluation d'ici la fin de la semaine prochaine", a déclaré la présidente, après une rencontre avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Elle avait indiqué sur twitter, qu'ils feront le point "sur le travail commun nécessaire à la reconstruction” ainsi que sur "les progrès accomplis par l'Ukraine sur la voie de l'Europe".

L’Ukraine souhaite obtenir un statut de candidat officiel à l’entrée dans l’Union européenne. Pour cela, le pays réclame un "engagement juridique" concret d'ici la fin du mois, de la part des membres de l’UE. Problème : les 27 sont fortement divisés sur la question. Beaucoup d’entre eux soutiennent l’adhésion de l’Ukraine à l’UE, mais certains pays comme la France, l’Allemagne, le Danemark ou encore les Pays-Bas, demeurent sur la réserve. 

Pas d’entrée imminente

Cette adhésion est loin d’être gagnée. L’Ukraine convoite le "statut de candidat”. Si le pays l’obtient, les négociations et les réformes potentielles s'enclencheront : un processus qui peut prendre des années, voire des décennies, avant d’aboutir à l’entrée de l’Ukraine dans l’UE. Le pays doit alors faire une croix sur sa volonté d’un d'un processus "accéléré".

Les 27 doivent se prononcer sur la question des ambitions européennes de l'Ukraine la semaine prochaine. Les 23 et 24 juin aura lieu un sommet qui devrait également aborder le dossier.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article