USA: l'historienne de la Shoah Deborah Lipstadt nommée coordinatrice de la lutte contre l'antisémitisme

Publié le par i24NEWS

Sa nomination intervient suite à la hausse inquiétante des actes antijuifs dans le pays ces derniers mois

AFP/Martyn HayhowU.S. academic Deborah Lipstadt (C) exults April 11, 2000, the High Court in London after winning a libel case brought against her and Penguin publications by British revisionist historian David Irving.

AFP/Martyn HayhowU.S. academic Deborah Lipstadt (C) exults April 11, 2000, the High Court in London after winning a libel case brought against her and Penguin publications by British revisionist historian David Irving.

La Maison Blanche a annoncé vendredi la nomination de l'historienne Deborah Lipstadt, spécialiste de la Shoah, au poste de coordinatrice de la lutte contre l'antisémitisme aux Etats-Unis, suscitant l'approbation générale de la communauté juive américaine.

D. Lipstadt était l'une des favorites pour le poste, et sa nomination a été accélérée après la découverte, lundi, d'une croix gammée gravée sur un ascenseur dans le bâtiment du Département d'Etat américain.

L'administration Biden s'était engagée à nommer un responsable de la lutte contre l'antisémitisme pour donner une réponse à la hausse inquiétante des actes antijuifs dans le pays ces derniers mois.

Mme Lipstadt, 74 ans, est titulaire de la chaire Dorot d'histoire juive moderne et d'études sur la Shoah à l'université Emory d'Atlanta, et a fondé l'Institut d'études juives de l'université.

Auteur de plusieurs ouvrages sur la Shoah, Deborah Lipstadt est surtout connue du grand public pour sa participation à un procès historique en Grande-Bretagne, où elle était visée par une plainte en diffamation intentée par le négationniste David Irving. Cet épisode a été repris dans le film américain "Le procès du siècle", dans lequel le rôle de Deborah Lipstadt était interprété par l'actrice Rachel Weisz.

Mme Lipstadt a également occupé plusieurs fonctions au United States Holocaust Memorial Museum, et l'ancien président George W. Bush lui a demandé de représenter les États-Unis lors du 60e anniversaire de la libération d'Auschwitz.

Les organisations juives de tout bord ont salué sa nomination, ainsi que l'ambassadeur d'Israël aux États-Unis, Gilad Erdan, qui l'a appelé à combattre "un nouvel antisémitisme [qui] vise à délégitimer et à isoler Israël, en prétendant se soucier des droits de l'homme afin d'isoler le seul et unique État juif de la communauté internationale".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article