Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du vendredi 1er juillet

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Deux bombardements russes dans la région d'Odessa ont fait au moins 21 victimes civiles en début de matinée, selon Kiev.

Un immeuble endommagé par un bombardement russe dans la région d'Odessa (Ukraine), le 1er juillet 2022. (VLADIMIR SHTANKO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un immeuble endommagé par un bombardement russe dans la région d'Odessa (Ukraine), le 1er juillet 2022. (VLADIMIR SHTANKO / ANADOLU AGENCY / AFP)

La Russie fait au moins 21 morts civils en bombardant la région d'Odessa, et largue des bombes au phosphore sur l'île des Serpents, selon les autorités ukrainiennes. Franceinfo revient sur les faits marquants de la journée sur le front de la guerre en Ukraine.

Au moins 21 morts dans des frappes dans la région d'Odessa

Selon les services de secours ukrainiens, des bombardiers stratégiques datant de la guerre froide, et conçus pour emporter des charges nucléaires, ont lâché depuis la mer Noire des missiles Kh-22 contre un immeuble d'habitation et des bâtiments touristiques, vendredi avant le lever du jour. Un bilan publié sur Telegram par les services de secours décrit que la première frappe a fait 16 morts et 38 blessés dont 6 enfants, et l'autre a fait 5 morts dont un enfant, et un blessé.

"C'est une frappe ciblée et délibérée de la Russie, soyons francs une terreur russe contre nos villes et nos villages, contre notre population, adultes et enfants", a dénoncé le président Volodymyr Zelensky. "J'appele nos partenaires à fournir à l'Ukraine des systèmes de défense antimissiles aussi tôt que possible", a de son côté écrit sur Twitter le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kouleba, qualifiant la Russie d'"Etat terroriste". Interrogé sur le sujet, le porte-parole du Kremlin a affirmé que "les forces armées russes n'opèrent pas sur des cibles civiles" en Ukraine.

Kiev accuse Moscou d'avoir tiré des bombes au phosphore sur l'île des Serpents

"Vers 18 heures, les forces armées russes ont effectué à deux reprises une attaque aérienne avec des bombes au phosphore sur l'île des Serpents", a écrit sur Telegram le commandant en chef ukrainien, Valeriï Zaloujniï. Il a accompagné son message d'une vidéo sur laquelle on aperçoit un avion voler au-dessus de l'île aux Serpents et larguer aux moins deux bombes qui touchent leur cible, laissant apparaître de légères traînées blanches dans le ciel, un signe distinctif des bombes aux phosphore.

Ces armes incendiaires sont interdites contre les cibles civiles, mais pas militaires, en vertu d'une Convention signée en 1980 à Genève. L'Ukraine a plusieurs fois accusé la Russie d'avoir recours à ces armes sur des civils depuis le début de la guerre, ce que Moscou dément. La veille, l'armée russe avait indiqué s'être retirée de l'île des Serpents "en signe de bonne volonté", après avoir "accompli" les "objectifs fixés".

La Norvège annonce faire un don de près d'un milliard d'euros à l'Ukraine

Le don de 10 milliards de couronnes norvégiennes (environ 970 millions d'euros), annoncé à l'occasion de la visite du Premier ministre norvégien Jonas Gahr Støre en Ukraine, sera réalisé sur deux ans et doit servir à de "l'aide humanitaire, la reconstruction du pays, des armes et le soutien au fonctionnement des autorités" ukrainiennes.

Washington annonce un nouvelle aide militaire de 820 millions de dollars à Kiev

Le 14e ensemble de matériels livrés par les Etats-Unis depuis le début de la guerre comprendra deux systèmes anti-aériens, quatre radars de contre-batterie, des nouveaux missiles pour les lance-roquettes multiples américains Himars récemment arrivés sur le champ de bataille, et jusqu'à 150 000 obus de 155 mm. Ce nouveau lot d'équipements, prélevé sur les stocks existants de l'armée américaine, porte à 6,9 milliards de dollars le montant total de l'assistance américaine à Kiev.

L'Ukraine a commencé à exporter de l'électricité vers l'Union européenne

Le pays était synchronisé avec le réseau électrique russe jusqu'à son invasion par la Russie. Il a ensuite fonctionné de manière autonome avant de se connecter au réseau européen à la mi-mars. "Cela apportera une source supplémentaire d'électricité pour l'UE. Et des revenus indispensables à l'Ukraine, s'est félicitée la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Nous sommes donc tous deux gagnants". Volodymyr Zelensky a lui salué "une étape importante" de son "rapprochement avec l'Union européenne".

Le borchtch menacé par la guerre, selon l'Unesco

L'Unesco a estimé vendredi que la guerre mettait en péril la culture ukrainienne du borchtch. Cette soupe à base de betterave et de chou, souvent accompagnée de crème fraîche, est très populaire en Europe centrale, notamment en Russie. Il est communément admis que ce plat est d'origine ukrainienne. Kiev avait demandé mi-avril l'intégration de ce potage à la liste du patrimoine culturel immatériel en péril, estimant que le conflit engagé par la Russie menaçait la "viabilité" de la tradition entourant ce plat.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article