Trois morts lors d’explosions dans la ville frontalière russe de Belgorod, Moscou accuse Kiev

Publié le par Le Parisien avec AFP

Depuis le début de l’offensive du Kremlin en Ukraine, le 24 février, la Russie a plusieurs fois accusé les forces ukrainiennes d’avoir effectué des frappes sur le sol russe, en particulier dans la région de Belgorod.

(Illustration). L'armée russe a affirmé avoir abattu dimanche à l'aube trois missiles ukrainiens lancés contre la ville russe de Belgorod, à la frontière ukrainienne. Genya SAVILOV / AFP

(Illustration). L'armée russe a affirmé avoir abattu dimanche à l'aube trois missiles ukrainiens lancés contre la ville russe de Belgorod, à la frontière ukrainienne. Genya SAVILOV / AFP

Une série de « fortes explosions » a fait au moins trois morts et quatre blessés dans la ville russe de Belgorod, a indiqué dimanche le gouverneur de cette région frontalière de l’Ukraine et déjà touchée précédemment par des tirs.

Sur Telegram, le gouverneur Viatcheslav Gladkov a indiqué que les explosions avaient eu lieu très tôt dimanche et que onze immeubles résidentiels et 39 maisons avaient été endommagés.

« Les circonstances de l’incident sont en train d’être établies, visiblement les défenses antiaériennes ont été activées », a-t-il affirmé, sans plus de précisions.

Cinq rues touchées dans le nord de la ville

En fin de matinée, la Russie a accusé directement l’Ukraine d’être responsable de tirs de missiles sur la ville. L’armée russe affirme avoir abattu à l’aube trois missiles ukrainiens lancés contre la ville. « Les défenses anti-aériennes russes ont abattu les trois missiles Totchka-U à sous-munitions lancés par les nationalistes ukrainiens contre Belgorod. Après la destruction des missiles ukrainiens, les débris de l’un d’entre eux sont tombés sur une maison », a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Le gouverneur dit s’être rendu très vite dans les cinq rues touchées par les explosions et situées dans le nord de Belgorod, non loin du centre-ville. Selon le gouverneur, deux personnes blessées, un homme et un enfant, ont été hospitalisées, les deux autres soignées sur place.

Depuis le début de l’offensive du Kremlin en Ukraine, le 24 février, la Russie a plusieurs fois accusé les forces ukrainiennes d’avoir effectué des frappes sur le sol russe, en particulier dans la région de Belgorod.

En fin de matinée, la Russie a accusé directement l’Ukraine d’être responsable de tirs de missiles sur la ville. L’armée russe affirme avoir abattu à l’aube trois missiles ukrainiens lancés contre la ville.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article