Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du dimanche 7 août

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

La Russie et l'Ukraine se dénoncent mutuellement d'avoir bombardé la plus grande centrale nucléaire d'Europe, tandis que quatre navires supplémentaires quittent la côte ukrainienne avec des denrées alimentaires.

Vue générale de la centrale nucléaire de Zaporijia, en Ukraine, le 27 avril 2022 (photo d'illustration). (ED JONES / AFP)

Vue générale de la centrale nucléaire de Zaporijia, en Ukraine, le 27 avril 2022 (photo d'illustration). (ED JONES / AFP)

Le site de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d'Europe, a été pour la deuxième fois en un peu plus de 24 heures la cible de frappes ce week-end, tandis que quatre nouveaux cargos chargés de céréales, cruciales pour la sécurité alimentaire mondiale, ont quitté des ports ukrainiens.

Le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia à nouveau bombardé

Comme à la suite des précédents bombardements de vendredi sur ces installations nucléaires situées dans le sud de l'Ukraine et tombées début mars aux mains des soldats russes, les deux belligérants se sont mutuellement accusés dimanche de les avoir attaquées. "Les éclats et le moteur de la roquette sont tombés à 400 mètres d'un réacteur en marche", touchant "une zone de stockage de combustible nucléaire usagé", ont mentionné les autorités d'occupation de la ville d'Energodar.

"Trois détecteurs de surveillance des radiations autour du site de la centrale ont été endommagés (...). Par conséquent, il est actuellement impossible de détecter" une éventuelle hausse de la radioactivité et donc d'"intervenir en temps utile", a précisé la compagnie d'Etat ukrainienne Energoatom. Un des employés sur place a dû être hospitalisé pour des "blessures causées par l'explosion".

Quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports ukrainiens

Les départs de denrées alimentaires s'accélèrent au départ de l'Ukraine. Quatre navires chargés de céréales ont quitté les ports d'Odessa, dans le sud-ouest du pays et de Tchornomorsk, à 40 kilomètres d'Odessa dimanche, ont annoncé les autorités. 

Ces cargos, nommés Mustafa Necati, Star Helena, Glory et Riva Wind, contiennent "environ 170 000 tonnes de marchandises liées à l'agriculture", a précisé le ministère de l'Infrastructure ukrainien sur Telegram.

Le "Razoni", tout premier cargo parti lundi en direction du Liban et qui devait arriver dimanche, a lui pris du retard. Sa nouvelle date d'arrivée, ou les raisons de ce délai, n'ont pas été communiquées.

Amnesty regrette la "colère" provoquée par son rapport sur l'Ukraine

Amnesty international regrette la "colère" déclenchée par la publication de son rapport sur les tactiques militaires ukrainiennes. "Si nous maintenons pleinement nos conclusions, nous regrettons la douleur causée", a exprimé l'ONG dimanche, rappelant que la Russie était "seule responsable des violations qu'elle a commises contre les civils ukrainiens".

Vivement décriée par le président Volodymyr Zelensky, cette enquête de quatre mois reprochant aux forces armées ukrainiennes de mettre en danger des civils a provoqué la démission de la cheffe du bureau d'Amnesty en Ukraine samedi.

Victoire symbolique à la tête de la Fédération internationale des échecs

Le Kremlin s'est félicité d'une petite "victoire" symbolique. L'ancien vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch a été réélu à la tête de la Fédération internationale des échecs, à l'issue d'un scrutin dans le contexte du conflit en Ukraine.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article