Guerre en Ukraine : comment le régiment Azov s'est reconstitué après la bataille de Marioupol

Publié le par franceinfo par Valérie Crova Radio France

La Cour suprême russe examine ce mardi une demande de classement de ce groupe de combattants comme organisation terroriste. Rendu célèbre avec la défense de l'usine Azovstal de Marioupol, le régiment a subi de lourdes pertes. 

Des membres du régiment Azov en plein entrainement près de Kharkiv.  (ORLANDO BARRIA / EFE / MaxPPP)

Des membres du régiment Azov en plein entrainement près de Kharkiv. (ORLANDO BARRIA / EFE / MaxPPP)

Érigés au rang de héros, les combattants du régiment Azov sont considérés comme le fer de lance  de l'armée ukrainienne. La reddition fin mai d'une centaine de ses membres, derniers irréductibles à sortir de l'usine Azovstal, a contribué à écrire sa légende. Alors que plusieurs dizaines de ses combattants sont détenus par les forces pro russes,  la Cour suprême russe examine, mardi 2 août, une demande de classement du régiment Azov comme organisation terroriste.

Depuis la défense de l'usine Azovstal de Marioupol, le régiment, qui a subi de lourdes pertes, a reconstitué ses troupes et essaimé. "Azov était surtout concentré à Marioupol et à Kiev, la capitale. Mais il a fallu, après, au regard de l'avancement de l'armée russe, se déployer", explique Adrien Nonjon, spécialiste de l'Ukraine à l'Inalco. "Comme on est dans une levée de masse au sein de la population ukrainienne, Azov en a profité justement pour augmenter ses forces". 

Des formations du régiment dans toute l'Ukraine

De nouvelles recrues ont été formées pour défendre le territoire ukrainien. D'autres formations de volontaires ont été créées, selon le chercheur. "Azov Ouest et Azov Est sont des forces spéciales qui sont chacune rattachée à un territoire. Il y en a au centre, notamment dans la région de Zaporijia. Et puis sinon le gros des forces maintenant est tourné vers Karkiv pour défendre la ville". 

Accusés par la Russie d'appartenir à la mouvance néo-nazie, certains bataillons nouvellement rattachés au régiment Azov, mettent en évidence l'emblème de l'Ukraine : trois épées disposées en forme de trident. Mais sur certaines vidéos, des officiers du régiment continue de porter un écusson où apparaît la "Wolfsangel", symbole du troisième Reich

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article