Guerre en Ukraine : Douze blessés, dont quatre enfants dans un bombardement russe à Voznesensk

Publié le par 20 Minutes avec AFP

CONFLIT Voznesensk se trouve à une vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau de la centrale nucléaire ukrainienne de Privdennooukraïnsk et à quelque 70 kilomètres de Mykolaïv

Une frappe russe a touché une école dans la région de Mykolaïv. — SOPA Images/SIPA

Une frappe russe a touché une école dans la région de Mykolaïv. — SOPA Images/SIPA

« Selon des informations préliminaires, douze personnes dont trois enfants ont été blessés. Deux enfants sont dans un état grave », a indiqué le parquet sur la messagerie Telegram. Plus tôt dans la journée, le gouverneur régional Vitaly Kim a fait état, sur le même réseau, de neuf blessés, dont quatre enfants âgés de trois à 17 ans et se trouvant, selon lui, « tous dans un état grave ». Voznesensk se trouve à une vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau de la centrale nucléaire ukrainienne de Privdennooukraïnsk et à quelque 70 kilomètres de Mykolaïv.

La frappe a touché un immeuble résidentiel et plusieurs maisons à Voznesensk, qui compte une trentaine de milliers d’habitants, a précise sur Facebook le service d’Etat pour les situations d’urgence publiant des images d’un bâtiment éventré. Agés de trois à 17 ans, « les enfants sont tous dans un état grave », a écrit Vitaly Kim sur Telegram, selon lequel une fille a perdu un œil dans cette attaque.

Violents bombardements dans la région de Mykolaïv

La région de Mykolaïv qui subit régulièrement de violents bombardements russes est voisine de celle de Kherson, presque entièrement occupée par les troupes russes depuis le lancement fin février par Moscou de son attaque de l’Ukraine. « Voznesensk. Le pays terroriste appelé la Russie a frappé un immeuble résidentiel », a dénoncé sur Telegram le chef de l’administration présidentielle ukrainienne Andriï Iermak. « Notre tâche est de faire en sorte que non seulement la génération actuelle des Russes soit tenue responsable mais aussi leurs enfants et petits-enfants. La Russie va tout payer », a-t-il renchéri.

L’armée ukrainienne a par ailleurs indiqué dans la matinée sur Telegram avoir abattu quatre missiles de croisières russes de type Kalibr près de la ville de Dnipro (centre-est) lancés depuis la mer Noire, à l’aide d’un système de défense antiaérienne S-300. Le maire exilé de Melitopol, ville de la région de Kherson occupée par les Russes, Ivan Fedorov, a de son côté affirmé dans la matinée sur Telegram que les Ukrainiens avaient bombardé une base militaire russe dans cette ville occupée.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article