Guerre en Ukraine : en Russie, les soldats de l'armée tombés au front glorifiés partout dans le pays

Publié le par franceinfo Radio France

L'armée russe ne donne plus aucun chiffre de pertes depuis le 25 mars. Malgré tout, les autorités russes décorent régulièrement des victimes de la guerre en Ukraine, et utilisent leur image à des fins de propagande. Actuellement, leurs portraits s'affichent dans plus de 200 villes de Russie. 

Une femme passe devant une énorme affiche représentant un soldat russe et une lettre Z - un insigne tactique des troupes russes en Ukraine, à Sébastopol, en Crimée, le 23 avril 2022.  (AFP)

Une femme passe devant une énorme affiche représentant un soldat russe et une lettre Z - un insigne tactique des troupes russes en Ukraine, à Sébastopol, en Crimée, le 23 avril 2022. (AFP)

En Russie, le pouvoir célèbre à grands renforts de communication et de propagande ceux qu'il appelle les "héros de la Russie". Par cela, comprenez : les soldats qui se battent actuellement en Ukraine.

Si Moscou ne donne plus aucun chiffre de pertes depuis le 25 mars, et le dernier bilan officiel est donc de 1351 morts, malgré tout, les autorités russes publient régulièrement des hommages, décorent des victimes de la guerre en Ukraine, et utilisent leur image à des fins de propagande. Actuellement, on peut ainsi voir leurs portraits s'afficher dans plus de 200 villes russes.

On ne peut pas les rater sur les grandes avenues qui ceinturent Moscou, ou dans toutes les grandes villes de Russie. D'immenses panneaux présentent la photo d'un militaire avec son nom, son grade... Et un slogan : "Gloire aux héros de la Russie". D'après les médias russes, certains ont été tués au combat, d'autres blessés...

Une tradition qui remonte à l'Union soviétique 

Chacun a droit à une page sur le site web du ministère de la Défense, et la télévision publique raconte quotidiennement leurs faits d'armes dans les journaux télévisés, où l'on peut entendre des messages de cet acabit : "Et le nouveau héros de l'armée russe est le Caporal Nikolaï Ligostaiev, mécanicien-conducteur de la division d'artillerie automotrice. Au péril de sa vie, il a sauvé ses compagnons et a conduit leur véhicule en sécurité..."

Cette tradition des héros remonte à l'Union soviétique, qui avait élevé à cette distinction des milliers de soldats pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans le centre de Moscou, actuellement, des portraits de héros de la "grande guerre patriotique", comme on l'appelle, sont installés au côté de ceux de soldats combattant en Ukraine. Dans certaines écoles, des plaques ont également été installées dans les cours de récréation comportant les noms des anciens élèves tués au combat en Ukraine.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article