Guerre en Ukraine : Kiev a lancé sa grande contre-offensive dans la région de Kherson, annonce l'armée ukrainienne

Publié le par Le Figaro

Moscou a de son côté affirmé lundi soir avoir fait «échouer» des «tentatives d'offensive» ukrainiennes, alors que des régions du Sud du pays sont occupées par l'armée russe.

Un char ukrainien. MIGUEL MEDINA / AFP

Un char ukrainien. MIGUEL MEDINA / AFP

Kiev a lancé une contre-offensive très attendue dans le sud du pays contre les territoires occupés par la Russie, a annoncé ce lundi l'armée ukrainienne. «Aujourd'hui, nous avons lancé des actions offensives dans plusieurs directions, y compris dans la région de Kherson», a déclaré la chaîne publique ukrainienne Suspilne, citant la porte-parole du commandement militaire de l'armée ukrainienne positionnée dans le sud du pays, Natalia Humeniuk. Lors d'un briefing quelques minutes plus tard, la porte-parole a réitéré ses déclarations.

Cela fait deux mois que l'Ukraine évoque la planification d'une contre-offensive dans ces régions du Sud occupées par l'armée russe depuis le début de l'invasion entamée le 24 février. Natalia Humeniuk a aussi déclaré que les récentes frappes ukrainiennes sur les axes logistiques reliant le sud de l'Ukraine à la Russie avaient «incontestablement affaibli l'ennemi», ajoutant que plus de dix dépôts de munitions russes avaient été touchés au cours de la semaine dernière. Plusieurs frappes ont en effet détruit ces derniers jours plusieurs grands ponts ferroviaires et routiers, notamment sur le fleuve Dniepr.

Aucun détail n'a été fourni sur cette nouvelle contre-offensive. «Toute opération militaire a besoin de discrétion», a déclaré la porte-parole, refusant de donner plus d'informations sur les opérations ukrainiennes en cours, et précisant que les forces russes dans le sud de l'Ukraine sont «plutôt puissantes» et ont eu le temps de bien installer leurs positions.

«Aujourd'hui, il y a eu de puissantes attaques d'artillerie sur les positions ennemies (...) sur l'ensemble du territoire de la région occupée de Kherson. C'est l'annonce de ce que nous attendions depuis le printemps: c'est le début de la fin de l'occupation de la région de Kherson», a annoncé à la télévision ukrainienne Serguiï Khlan, député local et conseiller du gouverneur régional. Le groupement militaire ukrainien «Kakhovka» a lui assuré sur Facebook observer la retraite d'une unité de combattants séparatistes prorusses de leurs positions dans la région. Ces affirmations étaient invérifiables de source indépendantes.

La Russie dit avoir fait «échouer» des offensives

De son côté, l'armée russe a affirmé lundi avoir repoussé des «tentatives d'offensive» ukrainiennes dans les régions de Kherson et Mykolaïv, dans le sud de l'Ukraine, tout en assurant avoir infligé «de lourdes pertes» aux forces de Kiev. «Cette nouvelle tentative d'opérations offensives de l'ennemi a lamentablement échoué», a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Les troupes russes s'étaient emparées dès le début de l'invasion de l'Ukraine de Kherson, ville de 280.000 habitants située sur le fleuve Dniepr. Essentielle pour l'agriculture ukrainienne, cette région est aussi stratégique car limitrophe de la péninsule de Crimée, annexée par Moscou en mars 2014. Depuis plusieurs semaines, les forces ukrainiennes disaient préparer une contre-offensive pour reprendre Kherson, mais n'avaient jusqu'à présent rapporté que la conquête de plusieurs dizaines de villages.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article