Mikhaïl Gorbatchev, dernier président de l'URSS, est mort

Publié le par France Bleu par Lila Lefebvre, France Bleu

L'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev est décédé à l'âge de 92 ans, ont annoncé mardi les agences de presse russes. Artisan de la fin de la Guerre Froide, il était critiqué en Russie car considéré comme largement responsable de l'éclatement de l’Union soviétique en 1991.

Le dernier dirigeant de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, est mort mardi à l'âge de 91 ans en Russie, a indiqué un hôpital cité par les agences de presse russes. © AFP - Vassily Maximox

Le dernier dirigeant de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, est mort mardi à l'âge de 91 ans en Russie, a indiqué un hôpital cité par les agences de presse russes. © AFP - Vassily Maximox

Le dernier dirigeant de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, est mort mardi en Russie, d'une "grave et longue maladie" à l'âge de 91 ans, a indiqué l'Hôpital clinique central où il était soigné. L'ancien chef d'État avait dirigé l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) de 1985 à sa dissolution, en 1991. Son décès intervient en pleine offensive de l'actuel président russe Vladimir Poutine en Ukraine, ce dernier adresse ses "profondes condoléances".

"Aujourd'hui dans la soirée (mardi), après une longue maladie grave, Mikhaïl Sergueïvitch Gorbatchev est décédé", a indiqué l'Hôpital clinique centrale (TSKB) dépendant de la présidence russe.

Arrivé au pouvoir en 1985, Mikhaïl Gorbatchev avait lancé une vague de réformes politiques et économiques visant à moderniser et à démocratiser l'Union soviétique confrontée à des graves crises, connue sous le nom de "Perestroïka". Elle visait une restructuration de la vie économique et politique qui reposait en outre sur le développement de la communication et de la transparence (glasnost). 

Vladimir Poutine exprime ses "profondes condoléances"

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé ses "profondes condoléances", a indiqué mercredi le porte-parole du Kremlin. "Vladimir Poutine exprime ses profondes condoléances à la suite du décès de Mikhaïl Gorbatchev, il enverra dans la matinée un télégrame de condoléances à la famille et aux proches" de l'ancien dirigeant, a affirmé Dmitri Peskov, cité par l'agence de presse TASS. 

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen salue"un dirigeant digne de confiance et respecté". Le dernier dirigeant de l'Union soviétique "a joué un rôle crucial pour mettre fin à la guerre froide et faire tomber le rideau de fer. Il a ouvert la voie à une Europe libre. C'est un héritage que nous n'oublierons pas. R.I.P. Mikhaïl Gorbatchev", a écrit Ursula von der Leyen sur Twitter.

Prix Nobel de la Paix en 1990

Partisan d'une politique de rapprochement avec l'Occident, il avait reçu en 1990 le prix Nobel de la paix. Entre 1990 et 1991, il avait occupé le poste de président de l'Union soviétique, avant finalement de devoir démissionner le 25 décembre 1991, ce qui avait entraîné la fin de l'URSS. 

Mikhaïl Gorbatchev a passé les 20 dernières années en retrait de la politique tout en faisant régulièrement entendre sa voix, inquiet des nouvelles tensions avec Washington. Il appelait régulièrement le Kremlin et la Maison Blanche à se parler, se rencontrer et se mettre d'accord pour assurer la sécurité mondiale et réduire leurs arsenaux, comme il l'avait fait dans les années 1980 avec le président américain d'alors, Ronald Reagan.

"On lui a fait porter à tort le chapeau de l'explosion de l'URSS" - Jean de Gliniasty, directeur de recherche à l’IRIS

"Il est considéré comme l'homme qui avait fait trop de concessions à l'Occident", analyse sur franceinfo ce mardi soir Jean de Gliniasty, directeur de recherche à l’IRIS. "On lui a fait porter à tort le chapeau de l'explosion de l'URSS." Mikhaïl Gorbatchev est considéré comme l'homme "qui avait retiré les troupes d'Europe centrale sans obtenir des garanties sur l'extension de l'Otan".

Mikhaïl Gorbatchev restera malgré tout "dans l'histoire", assure l'ancien ambassadeur, "parce que c'est lui qui a de facto mis fin à l'Union soviétique, dans la mesure où il a entamé des réformes dont il n'a pas su contrôler le cours. Et il a laissé le pouvoir à Eltsine qui, lui, a terminé le travail de démantèlement de l'URSS".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article