Mort de Fabien Jouvé : enseignant, élu à Colomiers, candidat aux législatives... une vie d’engagements

Publié le par La Dépêche par Jean-Noël Gros

Les hommages à Fabien Jouvé, enseignant et élu à Colomiers, ancien candidat PS-Nupes aux législatives de juin, se multiplient depuis sa mort soudaine mercredi 17 août.

Fabien Jouvé lors du meeting de Tournefeuille pendant la campagne des législatives en juin.

Fabien Jouvé lors du meeting de Tournefeuille pendant la campagne des législatives en juin.

Le choc causé par le décès brutal de Fabien Jouvé, 44 ans, conseiller municipal à Colomiers et candidat PS-Nupes aux législatives de juin, emporté ce mercredi 17 août à l’hôpital Rangueil par une maladie dont peu de monde savait qu’elle s’était déclarée, a suscité d’innombrables réactions. Que ce soit de la part de Columérins, d’anciens élèves où parents d’élèves en particulier, ou du monde politique. C’était « un de mes meilleurs professeurs de collège », peut-on lire par exemple sur la page Facebook de la mairie de Colomiers en hommage à celui qui a enseigné pendant toute sa carrière l’histoire et la géographie au collège Voltaire de la ville.

Aussitôt après l’annonce de son décès par un communiqué de Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers, les hommages des élus et militants se sont succédé : du PS -Carole Delga, présidente de la Région, Georges Méric, président du Département, Olivier Faure, premier secrétaire…-, de toute la gauche comme des adversaires politiques, LREM ou LR, tel Jean-Luc Moudenc qui côtoyait Fabien Jouvé à la Métropole.

Enfant de Colomiers

Issu d’une famille de Colomiers où ses parents habitent encore, et où il vivait avec sa compagne et sa fille, né dans le quartier du Cabirol, comme il le disait, Fabien Jouvé avait la passion de son métier d’enseignant. Pédagogue, apprécié de ses élèves, il s’était investi auprès d’eux pour en faire des citoyens à part entière. Impliqué dans le Concours national de la Résistance, il les avait accompagnés sur les lieux des anciens camps de concentration nazis ou dans les murs du Musée départemental de la Résistance à Toulouse.

Militant au PS depuis 2010, il avait été élu secrétaire de la section de Colomiers en 2014 et réélu en 2018. Au conseil municipal, où il était entré en 2020, Fabien Jouvé avait la délégation du Conseil citoyen de la transition écologique. Son engagement dans la vie locale était bien antérieur. En témoigne sa vice-présidence à la Société d’archéologie et d’histoire locale et sa rédaction et co-rédaction, en 2008, des chapitres d’un livre sur l’histoire de la ville consacrés aux anciens maires, Alex Raymond et Eugène Montel.

Lors des législatives de juin dans la 6e circonscription, Fabien Jouvé avait perdu de quatre voix face à Monique Iborra, la députée sortante de la majorité présidentielle, et déposé un recours en annulation devant le Conseil constitutionnel. Son décès met un terme à la procédure.

Les obsèques de Fabien Jouvé devraient être célébrées la semaine prochaine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article