Pas de commémoration de la libération d'août 44, la municipalité de Fleury-les-Aubrais crée la polémique

Publié le par France Bleu par Christophe Dupuy, France Bleu Orléans

Il n’y aura pas cette année à Fleury-les-Aubrais de cérémonie officielle pour célébrer la libération de la ville le 16 août 1944. La municipalité dit réfléchir à une autre manière de commémorer la date. L'opposition est vent debout.

Le 16 août 1944 ne sera pas célébré cette année à Fleury-les-aubrais © Maxppp - JP N'Guyen

Le 16 août 1944 ne sera pas célébré cette année à Fleury-les-aubrais © Maxppp - JP N'Guyen

Après plusieurs mois de bombardements intenses des forces alliées qui visent tout particulièrement la gare de triage et qui font des centaines de victimes parmi les civils, l’armée américaine commandée par le général Patton entre finalement le 16 août 1944 dans Fleury-les-Aubrais. Le 78ème anniversaire de cette libération ne sera pas cette année commémoré comme traditionnellement devant le monument aux morts. Une décision de la municipalité et sa maire Carole Canette (PS) condamnée unanimement par l'opposition fleuryssoise. 

Pas de commémoration au monument aux morts

Pour la majorité municipal de Fleury-les-Aubrais, il faut penser à une autre manière de célébrer l’évènement. "Il y a de moins en moins de gens aux cérémonies" indique Bernard Martin. "Il y a certes les anciens combattants, les officiels mais la population est absente et la jeunesse peu présente" ajoute l'adjoint à la culture, au patrimoine historique et à la mémoire de la ville de Fleury-les-Aubrais. Pour Bernard Martin "si on veut redonner du sens à ces commémorations, il faut trouver une autre approche". Tollé dans les rangs de l'opposition. Sur la forme tout d'abord. Pour Rémy Silly, président du groupe Fleury vers Demain : "cette décision a été prise en plein cœur de l'été, sans concertation et curieusement il n'y a personne pour célébrer cette commémoration"

Dans les oubliettes de l'Histoire ?

Sur le fond _"il n'est pas question du tout d'effacer quoi que ce soit de la mémoire de la libération de la ville "estime Bernard Martin mais "plutôt de redonner un autre sens à ce temps républicain avec par exemple une exposition, des conférences ou sous d'autres formes et d'abord en direction de la jeunesse". "Pour l'instant, il n' y a rien de tout cela" rétorque Rémy Silly et "je ne vois pas comment on va pouvoir innover alors qu'on s'apprête à supprimer de manière sèche et définitive la  cérémonie du 16 août 1944" ajoute l'élu d'opposition qui craint que cette commémoration "tombe dans les oubliettes"_.

Libérée le même jour, la ville d’Orléans maintient sa cérémonie. Elle aura lieu ce mardi 16 août à 17h30 face au monument de la Victoire, boulevard Alexandre Martin. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article