Russie : ce que l'on sait de la mort de la fille d'un idéologue ultra-nationaliste dans une explosion à la voiture piégée

Publié le par franceinfo - franceinfo avec AFP France Télévisions

Daria Douguine, 29 ans, a été tuée samedi soir dans l'explosion de la voiture de son père, Alexandre Douguine, un intellectuel ultra-nationaliste russe. Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est lui qui était visé. 

Russie : ce que l'on sait de la mort de la fille d'un idéologue ultra-nationaliste dans une explosion à la voiture piégée

Daria Douguine, fille d'Alexandre Douguine, est morte lors de l'explosion de la voiture de son père, un intellectuel ultra-nationaliste russe, samedi 20 août près de Moscou. Selon les premiers éléments de l'enquête, ouverte pour "homicide", le véhicule était piégé et a explosé alors que la jeune femme de 29 ans était au volant près du village de Bolchiïe Viaziom. Alors que les autorités russes n'ont pas tardé à évoquer "la piste ukrainienne", un conseiller de la présidence à Kiev a démenti toute implication ukrainienne dans cet attentat. Que sait-on de cette explosion ? Eléments de réponse.
Où s'est déroulée l'explosion ?

L'explosion s'est produite vers 21 heures, heure locale, près du village de Bolchiïe Vyazemy, à 40 kilomètres au sud-ouest de Moscou, a précisé le Comité d'enquête russe, chargé des principales investigations criminelles dans le pays. Daria Douguine était sur une autoroute, au volant de la voiture de son père, une Toyota Land Cruiser, lorsque celle-ci a explosé et pris feu. Selon le communiqué du Comité, la jeune femme "a été tuée sur les lieux".

Selon Andrei Krasnov, un proche de Daria Douguine, cité par l'agence de presse d'Etat russe TASS (en anglais), c'est Alexandre Douguine qui était visé par l'explosion. Sa fille avait juste emprunté sa voiture pour revenir d'un festival à Dugin, dans la banlieue de la capitale, où elle s'était rendu avec son père. Ce dernier aurait décidé de changer de voiture à la dernière minute, rapporte le journal gouvernemental russe, Rossiiskaya Gazeta (en russe).

Qui est Alexandre Douguine ?

Intellectuel et écrivain ultra-nationaliste russe, Alexandre Douguine est le promoteur de la doctrine "eurasiste", une alliance entre l'Europe et l'Asie sous direction russe. Il est visé depuis 2014 par des sanctions de l'Union européenne, prises dans la foulée de l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie. Depuis 2015, il était également visé par des sanctions américaines. Kiev avait également pris des mesures contre cet intellectuel d'extrême-droite. Plusieurs de ses ouvrages, dont "Ukraine. Ma guerre. Journal géopolitique" et "Revanche eurasiatique de la Russie", étaient interdits en Ukraine.

L'influence d'Alexandre Douguine et sa proximité avec Vladimir Poutine font débat. "Certains observateurs russes affirment que son influence est importante et d'autres la qualifient de minime", écrit l'agence de presse britannique Reuters (en anglais). En effet, s'il n'a jamais occupé de poste officiel au Kremlin, Alexandre Douguine soutient l'annexion de l'Ukraine par la Russie et ses concepts ont été repris dans la rhétorique du régime pour justifier l'intervention armée de la Russie en Ukraine. Il "recrutait activement des personnes ayant une expérience militaire et de combat pour combattre au nom de la République populaire auto-proclamée de Donetsk", en tant que dirigeant de l'Union de la jeunesse eurasienne, selon le Washington Post.

Qui était sa fille ?

Daria Douguine née en 1992, était journaliste et politologue, et partisane, comme son père, d'un ultra-nationalisme russe et de l'expansion impériale russe. Francophone, elle s'était prononcée publiquement en faveur de la guerre en Ukraine et avait participé à un voyage de presse dans le Donbass organisé par l'armée russe, en juin, a appris le bureau de France Télévisions à Moscou.

Selon le Washington Post, Daria Douguine était la rédactrice en chef d'un site web de désinformation appelé United World International, qui avait suggéré que l'Ukraine "périrait" si elle était admise à l'Otan. Elle faisait partie de la "liste d'élites russes" sanctionnée par les États-Unis en mars 2022, suite à l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe.

Où en est l'enquête ?

Selon les enquêteurs, un engin explosif a été placé dans le véhicule, et tout porte à croire que "le crime a été planifié à l'avance et commandité", affirme le Comité d'enquête russe dans son communiqué. 

Denis Pouchiline, le dirigeant pro-russe de la région séparatiste auto-proclamée de Donetsk, a accusé les forces ukrainiennes d'être derrière l'assassinat de Daria Douguine. "Les terroristes du régime ukrainien ont tenté de liquider Alexandre Douguine, mais ont fait exploser sa fille", a-t-il affirmé sur Telegram.

"Si la piste ukrainienne se confirme, et elle doit être vérifiée par les autorités compétentes, il s'agira de la politique du terrorisme d'Etat mise en place par le régime de Kiev", a réagi sur Telegram la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

"L'Ukraine n'a sans aucun doute rien à voir avec l'explosion d'hier, parce que nous ne sommes pas un Etat criminel", a répliqué un conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article