Mort d’Elizabeth II : comment vont se dérouler les funérailles de la souveraine

Publié le par Le Monde avec AFP

Les obsèques nationales organisées lundi débuteront à midi à l’abbaye de Westminster. La souveraine sera inhumée au château de Windsor en début de soirée, lors d’une cérémonie privée.

Des citoyens en tenue traditionnelle écossaise se préparent au passage du cortège funéraire de la reine Elizabeth II à Ballater (Ecosse), le 11 septembre 2022. ALEX MCBRIDE POUR « LE MONDE »

Des citoyens en tenue traditionnelle écossaise se préparent au passage du cortège funéraire de la reine Elizabeth II à Ballater (Ecosse), le 11 septembre 2022. ALEX MCBRIDE POUR « LE MONDE »

Alors que le cercueil d’Elizabeth II a quitté, mercredi 14 septembre, le palais de Buckingham pour rejoindre celui de Westminster afin d’y être exposé au public, les centaines de milliers de personnes qui patientent pour s’y recueillir ont encore jusqu’à lundi 19 septembre 6 heures 30 pour le faire, avant le début des funérailles de la souveraine.

Mais comment va se dérouler cette journée qui rassemblera des centaines de représentants étrangers et des milliers de personnes pour rendre un dernier hommage conjoint à la reine Elisabeth II, morte le 8 septembre à l’âge de 96 ans ? Voici le déroulé des événements, tel qu’annoncé par le palais de Buckingham et le gouvernement britannique, jeudi 15 septembre.

Début des funérailles à midi à l’abbaye de Westminster

Aux alentours de 11 h 30, des porteurs transporteront le cercueil royal depuis son catafalque situé dans le hall de Westminster jusqu’à l’abbaye, grâce à un attelage monté sur un affût de canon tiré avec des cordes par de jeunes marins, comme il est d’usage pour les funérailles nationales. Les membres de la famille royale – avec, suivant l’ordre de préséance, les quatre enfants d’Elizabeth II, puis les princes William et Harry – marcheront derrière le cercueil jusqu’à la porte ouest de l’abbaye de Westminster. Il sera ensuite installé sur une plate-forme érigée dans le chœur.

Ces funérailles d’Etat, les premières organisées depuis la mort de Winston Churchill en 1965, débuteront dès midi (heure française). Le doyen de Westminster, David Hoyle, sera en charge de la cérémonie et l’archevêque de Canterbury, Justin Welby, dirigeant spirituel de l’Eglise anglicane, dont le monarque britannique est le chef, s’occupera du sermon.

Plus de 2 000 invités, dont des centaines de dignitaires étrangers et têtes couronnées, seront présents. L’événement « réunira les gens dans le monde entier et résonnera avec des gens de toutes les fois, tout en remplissant la volonté de Sa Majesté pour rendre un hommage à la hauteur de son règne extraordinaire », a déclaré à des journalistes le duc de Norfolk, qui coordonne les funérailles de la reine, minutieusement préparées depuis vingt ans.

Parmi la liste des invités, figurent également 200 personnes décorées par la reine Elisabeth II au mois de juin, dont des soignants qui ont été fortement impliqués dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, a précisé Downing Street.

Une fois qu’aura retenti le « Last Post », la sonnerie aux morts qui rend hommage aux soldats tombés au combat dans l’armée britannique, deux minutes de silence seront respectées, aux alentours de 12 h 55.

A la suite des funérailles, vers 13 h 15, le cercueil de la reine sera redisposé sur l’affût de canon sur lequel il était disposé lors de la procession du mercredi 14 septembre, et défilera dans la capitale britannique jusqu’à atteindre l’arc de Wellington, à Hyde Park Corner, vers 14 heures.

C’est ici que le cercueil sera chargé dans un corbillard, avant d’être transféré au château de Windsor, à 30 km de là.

Inhumation au château de Windsor lors d’une cérémonie privée

Une procession débutera aux alentours de 16 h 10 à l’arrivée du cortège dans la ville pour accompagner le cercueil de la souveraine jusqu’à la chapelle royale de Saint-Georges, au château de Windsor. Un service religieux y sera rendu à partir de 17 heures, en présence de plus de 800 personnes.

La reine Elizabeth II sera ensuite inhumée à 20 h 30 lors d’une cérémonie privée en présence des seuls membres de la famille royale, sans caméras.

Le cercueil de la reine reposera dans la chapelle du roi George VI, une annexe à la chapelle principale où se trouvent déjà le père et la mère de la reine, ainsi que les cendres de sa sœur, la princesse Margaret. Le cercueil de son mari, le prince Philip (1921-2021), qui repose pour le moment dans le caveau royal, sera déplacé dans la chapelle pour rejoindre celui de son épouse.

« Veillée des princes » vendredi

Le roi Charles III et la reine consort se sont rendus vendredi au Pays de Galles pour une nouvelle séance de condoléances des autorités locales, achevant ainsi leur tournée des quatre nations constitutives du Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles).

De retour à Londres, le souverain, accompagné de sa sœur et de ses frères (la princesse Anne et les princes Andrew et Edward), se sont recueillis à nouveau devant le cercueil de leur mère lors d’une « veillée des princes ». Huit des petits-enfants de la reine devraient faire de même samedi soir.

Pour l’occasion, Andrew, pourtant privé de titres militaires, a été autorisé à porter l’uniforme. Il a été banni de la monarchie et ses titres lui ont été retirés en début d’année après qu’il a été accusé d’avoir abusé sexuellement une jeune fille de 17 ans.

Dimanche, à la veille des funérailles, les Britanniques sont invités à respecter à 20 heures une minute de silence en mémoire de la reine. Le roi Charles III tiendra de son côté une réception pour les chefs d’Etat qui seront déjà présents au Royaume-Uni.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article