Chine: Xi Jinping obtient un troisième sacre et place ses alliés au sommet du pouvoir

Publié le par Le Figaro avec AFP

L'homme fort de Pékin a été désigné pour un troisième mandat de cinq ans par un Comité central largement remanié du Parti communiste chinois.

Chine: Xi Jinping obtient un troisième sacre et place ses alliés au sommet du pouvoir

Sans surprise, le président chinois Xi Jinping a été reconduit dimanche à la tête du Parti communiste, devenant le dirigeant le plus puissant depuis Mao Tsé-toung, fondateur du régime. L'homme fort de Pékin a été désigné pour un troisième mandat de cinq ans par un Comité central largement remanié du Parti communiste chinois (PCC). Le 20e congrès du parti s'est refermé samedi après une semaine de délibérations à huis clos, avec le renouvellement de 65% des membres du Comité central, sorte de parlement interne au parti, selon des calculs de l'AFP.

En une décennie à la tête du pays, Xi Jinping a réussi le pari de faire de la Chine la deuxième économie mondiale, dotée d'une des armées les plus puissantes au monde. Malgré une concentration presque totale des pouvoirs, il devra faire face à une économie en fort ralentissement, notamment en raison de sa politique «zéro Covid» , une rivalité exacerbée avec les États-Unis et des critiques internationales sur les droits humains.

Ses alliés à la tête du Comité permanent

Au cours de leur première réunion dimanche matin, les 205 membres de ce parlement - dont 11 femmes seulement - ont désigné les 25 représentants du Bureau politique, l'instance de décision du PCC, ainsi que son Comité permanent. Cet organe tout-puissant, composé de 7 hommes, détient la réalité du pouvoir en Chine.

Conformément à la coutume, les membres du Comité permanent sont annoncés par ordre d'importance, le numéro un étant le secrétaire général, Xi Jinping. Ce dernier a placé plusieurs de ses alliés en son sein. Li Qiang, chef du parti à Shanghai, grimpe ainsi à la deuxième place dans le protocole, malgré sa gestion chaotique du long confinement de la ville au printemps. Il devrait donc, suivant la tradition, être nommé premier ministre lors de l'assemblée annuelle en mars prochain, en remplacement de Li Keqiang, 67 ans, qui prendra sa retraite.

Xi Jinping et les membres du nouveau Comité permanent du PCC à Beijing, le 23 octobre 2022. WANG ZHAO / AFP

Xi Jinping et les membres du nouveau Comité permanent du PCC à Beijing, le 23 octobre 2022. WANG ZHAO / AFP

Ding Xuexiang, secrétaire particulier de Xi Jinping, Li Xi, chef du parti dans la province du Guangdong (sud) et Cai Qi, chef du parti à Pékin, rejoignent également le Comité permanent, selon les images de la télévision d'État depuis le Palais du peuple à Pékin. Quatre des sept anciens membres du Comité permanent ont tiré leur révérence, selon la liste des «parlementaires» publiée par l'agence officielle Chine nouvelle à l'issue du congrès. Il s'agit du premier ministre Li Keqiang, du numéro trois chinois Li Zhanshu, du vice-premier ministre Han Zheng et de Wang Yang, président de la Conférence consultative politique du peuple chinois, une assemblée sans pouvoir de décision.

«Travailler dur»

Quant au Bureau politique, selon sa nouvelle composition dévoilée dimanche, cette instance de décision du Parti communiste chinois ne compte aucune femme pour la première fois en 25 ans. Sun Chunlan, l'unique femme qui faisait partie de ce groupe de 25 personnes, a pris sa retraite.

Lors d'une allocution face à la presse, Xi Jinping a promis de «travailler dur dans l'accomplissement des tâches». «Je souhaite remercier sincèrement l'ensemble du Parti pour la confiance qu'il a placé en nous», l'équipe dirigeante, a-t-il déclaré. «La Chine ne peut pas se développer sans le monde, et le monde a aussi besoin de la Chine», a-t-il déclaré, saluant les «deux miracles» réalisés dans le pays: «un développement économique rapide et une stabilité sociale sur le long terme».

Allocution télévisée du président Xi Jinping au 20e Congrès du Parti communiste de Chine. THOMAS PETER / REUTERS

Allocution télévisée du président Xi Jinping au 20e Congrès du Parti communiste de Chine. THOMAS PETER / REUTERS

Russie et Corée du Nord espèrent renforcer la coopération avec Pékin

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a envoyé dimanche ses «chaleureuses félicitations» au président chinois Xi Jinping pour sa reconduction, souhaitant un «plus bel avenir» aux relations bilatérales, rapporte l'agence officielle KCNA, «pour satisfaire les exigences de notre époque».

Le président russe Vladimir Poutine a également adressé dimanche ses «félicitations les plus chaleureuses» à son homologue chinois. «Je serai ravi de poursuivre notre dialogue constructif et notre travail commun étroit visant à renforcer les relations de partenariat global et de coopération stratégique entre nos Etats», a souligné le président russe, cité dans un communiqué du Kremlin, en souhaitant au dirigeant chinois de «nouveaux succès (...), une santé robuste et la prospérité».

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article