Disparition de Justine Vayrac en Corrèze : le suspect est passé aux aveux, un corps retrouvé

Publié le par France 3 Occitanie Écrit par Mélanie Philips et Aude Henry .

L'homme placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Justine Vayrac, est passé aux aveux. Il a avoué avoir tué la jeune Lotoise de 20 ans. Selon franceinfo, un corps a été retrouvé.

Disparition inquiétante de Justine Vayrac en Corrèze. • © Police nationale de la Corrèze

Disparition inquiétante de Justine Vayrac en Corrèze. • © Police nationale de la Corrèze

L'enquête sur la disparition de la jeune mère de famille Justine Vayrac a pris un tournant ce  jeudi 27 octobre 2022.

Selon les informations recueillies par France 3 Occitanie avec Nathalie Perez, le suspect est passé aux aveux lors de sa garde à vue. Il a avoué avoir tué la jeune Lotoise de 20 ans et l'avoir enterrée dans un bois. Selon franceinfo, un corps a été retrouvé ce jeudi 27 octobre.

Selon deux sources proches de l'enquête, les analyses de sang confirment qu'il s'agit de l'ADN de Justine. 

Justine Vayrac n'a pas donné signe de vie depuis le 23 octobre dernier depuis sa sortie d'une discothèque à Brive-la-Gaillarde. Depuis, une enquête a été ouverte et confiée aux services de police de la brigade de sûreté de Brive-la-Gaillarde. 

Découverte d'éléments significatifs

Hier, mercredi 26 octobre, lors de perquisitions menées au domicile du gardé à vue et dans sa voiture, des traces de sang ont été retrouvées dans sa chambre et sur le pommeau de vitesse de son véhicule.

Le sac à main de la victime a également été retrouvé calciné à proximité de la maison du jeune homme. Son téléphone, en revanche, n'a pas été retrouvé au domicile du suspect. 

D'importants moyens ont été déployés pour retrouver la jeune Lotoise. 80 policiers mobilisés, avec "un hélicoptère qui survole la zone, appuyé par un drone. Des équipes cynophiles ont aussi été mobilisées. Une battue a été organisée aux alentours du domicile du suspect pour ratisser la zone. En outre, en raison de la proximité de plans d'eau, plusieurs équipes de plongeurs sont aussi engagées pour sonder les lieux", précise la procureure de la République lors d'une conférence de presse.

Au vue des éléments trouvés, la garde a vue avait été prolongée jusqu'à ce matin, avant l'ouverture d'une information judiciaire au pôle criminel de Limoges. C'est donc au cours de ces dernières heures, qu'il serait passé aux aveux. 

Une attente insoutenable

Domiciliée à Tauriac, dans le Lot, la mère confiait hier à nos équipes qu'apprendre les avancées de l'enquête par la presse était très dur à encaisser. "Nous le vivons très mal".

Le principal suspect serait d'une "connaissance amicale" de Justine Vayrac. Il est présenté ce jeudi devant un juge d'instruction à Limoges avant sa mise en examen. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article