Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du dimanche 16 octobre

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

De nouveaux bombardements ont touché la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine.

La région de Belgorod, en Russie, photographiée le 27 janvier 2022. (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

La région de Belgorod, en Russie, photographiée le 27 janvier 2022. (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

La région de Belgorod, en Russie, a été le théâtre de nouveaux bombardements, dimanche 16 octobre, un territoire de plus en plus touché par ces frappes. La France a annoncé, par la voix de son ministre des Armées, qu'elle former "jusqu'à 2 000 soldats ukrainiens", notamment sur des besoins spécifiques des forces de Kiev. Franceinfo fait le point sur les actualités de la journée sur le front de la guerre en Ukraine.

De nouvelles frappes sur la région de Belgorod, près de l'Ukraine

Les incidents se multiplient ces derniers jours : de nouveaux bombardements ont touché la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, faisant au moins quatre blessés, type d'incidents s'étant multiplié ces derniers jours. Sur Telegram, le gouverneur, Viatcheslav Gladkov, a déclaré que trois membres d'une même famille avaient été blessés lors d'un bombardement sur Belgorod, la capitale de la région éponyme. Deux des blessés, touchés par des éclats, ont été hospitalisés.

Dans un communiqué, le Comité d'enquête russe a indiqué que "près de 16 explosions" avaient été entendues dimanche dans cette ville de 330 000 habitants qui, depuis le début de l'offensive en Ukraine, avait été rarement touchée par des tirs.

Samedi, le gouverneur Viatcheslav Gladkov a annoncé un bombardement sur un dépôt de pétrole près de Belgorod. La veille, c'est une centrale électrique qui avait été touchée à Belgorod, entraînant une panne de courant. Cette grande ville avait jusqu'alors été peu touchée par des tirs, contrairement à d'autres localités de la région plus proches de la frontière ukrainienne, où des frappes mortelles ont déjà eu lieu à plusieurs reprises ces derniers mois.

La France va "former jusqu'à 2 000 soldats ukrainiens" sur son sol, annonce un ministre

Sur le sol français, les autorités vont former "jusqu'à 2 000 soldats ukrainiens" sur son sol, a annoncé le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, dans un entretien au Parisien (article abonnés).

Ces militaires "seront affectés dans nos unités pour plusieurs semaines", a-t-il expliqué, soulignant que les formations porteront sur trois niveaux : "la formation généraliste du combattant", "ensuite, sur des besoins spécifiques signalés par les Ukrainiens, comme la logistique", et "un troisième niveau de formation sur les matériels fournis".

L'ONU a montré ses limites avec le conflit russo-ukrainien, selon le pape

Le pape François appelle à réformer les Nations unies qui ont "montré leurs limites" avec la guerre en Ukraine, selon un nouveau livre du pontife argentin dont le quotidien La Stampa a publié un extrait dimanche. "Quand nous parlons de paix et de sécurité au niveau mondial, la première organisation à laquelle nous pensons est celle des Nations unies (l'ONU) et, en particulier, son Conseil de sécurité. La guerre en Ukraine a mis encore une fois en évidence la nécessité de faire en sorte que l'actuelle structure multilatérale trouve des voies plus agiles et efficaces vers la résolution des conflits", estime François.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article