Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du samedi 15 octobre

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Alors que les premiers soldats russes sont arrivés en Biélorussie, l'Iran a nié avoir fourni des armes à la Russie pour leur utilisation contre Kiev.

Les présidents russe et biélorusse, Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko, à Sotchi (Russie), le 26 septembre 2022. (GAVRIIL GRIGOROV / SPUTNIK / AFP)

Les présidents russe et biélorusse, Vladimir Poutine et Alexandre Loukachenko, à Sotchi (Russie), le 26 septembre 2022. (GAVRIIL GRIGOROV / SPUTNIK / AFP)

Après bientôt huit mois de conflit, les premiers soldats russes de la force militaire conjointe entre Minsk et Moscou sont arrivés en Biélorussie, samedi 15 octobre. Elon Musk a quant à lui opéré une volte-face sur son projet Starlink en Ukraine, qu'il prévoyait d'arrêter de financer avant de se raviser. Franceinfo fait le point sur les actualités de la journée sur le front de la guerre en Ukraine.

Onze morts dans une fusillade sur un terrain militaire russe

Au moins 11 personnes sont mortes samedi et 15 autres ont été blessées lors d'une fusillade sur un terrain militaire russe dans la région de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, a déclaré le ministère russe de la Défense, qui a qualifié l'incident "d'attentat".

"Lors de la conduite d'un entrainement au tir avec des personnes s'étant portées volontaires pour prendre part à l'opération militaire spéciale (en Ukraine), les terroristes ont ouvert le feu avec des armes automatiques sur les membres de l'unité", poursuit le ministère. Le 21 septembre, le président russe Vladimir Poutine a ordonné une mobilisation militaire "partielle" en Russie pour envoyer des soldats combattre en Ukraine, après des revers de l'armée russe sur le front.

L'Iran nie fournir des armes à Moscou pour leur "utilisation" contre Kiev

L'Iran a de nouveau nié avoir fourni à la Russie des armes destinées à être utilisées en Ukraine, alors que Kiev et ses alliés occidentaux accusent Moscou d'avoir utilisé des drones de fabrication iranienne lors d'attaques contre l'Ukraine ces dernières semaines. Le sujet devrait être abordé lundi lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne (UE) au Luxembourg.

Les premiers soldats russes sont arrivés en Biélorussie 

Les premiers soldats russes du nouveau groupement militaire entre Moscou et Minsk sont arrivés au Bélarus. "Les premiers trains de soldats russes composant le groupement militaire régional sont arrivés au Bélarus", a déclaré samedi le ministère bélarusse de la Défense dans un communiqué, sans préciser le nombre de militaires russes déployés dans ce cadre. Cette force, dont la création a été annoncée cette semaine, est censée défendre les frontières du pays face à une menace ukrainienne.

Elon Musk va bien continuer à financer Starlink en Ukraine 

Elon Musk fait marche arrière. Le patron de SpaceX a annoncé dans la soirée qu'il continuerait à financer le réseau internet Starlink en Ukraine, revenant sur ses appels de la veille au gouvernement américain pour qu'il prenne le relais.

"Qu'à cela ne tienne... même si Starlink perd encore de l'argent et que d'autres compagnies reçoivent des milliards de dollars du contribuable, nous allons continuer à financer le gouvernement ukrainien", a tweeté l'homme le plus riche du monde.

Des ONG polonaises organisent un référendum fictif sur l'"annexion" de l'ambassade de Russie

Plusieurs ONG polonaises ont organisé un référendum fictif sur l'"annexion" de l'ambassade de Russie à Varsovie pour protester sur un mode humoristique contre l'attitude de Vladimir Poutine. "Les annexions sont à la mode en cette saison. Les Russes ont 'annexé' des territoires occupés en Ukraine", ont expliqué les organisateurs de cette "consultation" dans un communiqué.

"Nous avons décidé de suivre cette voie et d'organiser un référendum sur l'annexion de l'ambassade de Russie... à Varsovie", ont-ils poursuivi. Ces ONG ont également fait référence à une plaisanterie virale sur les médias sociaux dans laquelle il est proposé aux Tchèques de s'emparer de l'enclave russe de Kaliningrad. Au total, quelque 3 000 personnes, selon les organisateurs, ont participé à ce référendum fictif à Varsovie.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article