Guerre en Ukraine : plus d'un million de foyers privés d'électricité après de nouvelles frappes russes, Volodymyr Zelensky dénonce "une attaque massive"

Publié le par franceinfo avec AFP France Télévisions

Plus d'un million de foyers se retrouvent sans électricité en Ukraine à la suite de nouvelles frappes russes, samedi, sur des infrastructures énergétiques du pays. 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le 20 octobre 2022 à Kiev (Ukraine). (SERGEI SUPINSKY / AFP)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le 20 octobre 2022 à Kiev (Ukraine). (SERGEI SUPINSKY / AFP)

Les frappes russes contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes s'intensifient. Plus d'un million de foyers se sont retrouvés dans le noir, à travers tout le pays, samedi 22 octobre, selon une communication sur les réseaux sociaux de Kyrylo Timochenko, un conseiller de la présidence ukrainienne.

Les services de Volodymyr Zelensky font notamment état de 672 000 abonnés "déconnectés" dans la région de Khmelnytskyï, entre la capitale Kiev et la ville de Lviv. Du côté de l'oblast de Cherkasy, dans le centre du pays, ce sont pas moins 242 000 foyers qui se sont également retrouvés dans le noir.

Zelensky dénonce des "frappes lâches"

La réaction du chef de l'Etat ukrainien n'a pas tardé. Sur Telegram, Volodymyr Zelensky a dénoncé "une attaque massive et des frappes lâches sur des sites essentiels". Il affirme également que la plupart des 36 roquettes lancées ces dernières heures "ont été abattues" par les forces antiaériennes ukrainiennes.

Ces nouvelles attaques menées par la Russie "sur des installations énergétiques des principaux réseaux dans les régions occidentales de l'Ukraine", selon l'opérateur Ukrenergo, interviennent alors que les troupes de Vladimir Poutine continuent de perdre du terrain, en particulier du côté de la ville de Kherson dans laquelle les autorités d'occupation prorusses ont appelé, samedi, tous les civils à évacuer "immédiatement" la zone.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article