Guerre en Ukraine : qui est Sergueï Sourovikine, le nouveau commandant de l'offensive russe ?

Publié le par TF1 Info par Matthieu Delacharlery (avec AFP)

Guerre en Ukraine : qui est Sergueï Sourovikine, le nouveau commandant de l'offensive russe ?
  • L'armée russe a annoncé samedi la nomination d'un nouveau commandant en Ukraine.
  • Depuis début septembre, les forces russes ont été obligées de reculer sur de nombreux points du front.
  • Sa nomination fait suite aux récentes et nombreuses déconvenues de l'armée russe.

Signe du mécontentement en haut lieu sur la conduite des opérations, Moscou a annoncé, samedi 8 octobre, avoir nommé un nouvel homme à la tête de son "opération militaire spéciale" en Ukraine, le général Sergueï Sourovikine, 55 ans. L'armée russe subit depuis plusieurs semaines les assauts des forces ukrainiennes. Cette nomination est un nouvel aveu d'échec pour le chef de Kremlin.

Acculée sur de nombreux points du front, les forces russes ont dû se retirer de la région de Kharkiv (nord-est) et reculer dans celle de Kherson. L'annonce de ce nouveau commandement intervient quelques heures seulement après un nouveau camouflet pour Moscou avec l'explosion d'un camion piégé sur le pont de Kertch, qui relie la Crimée à la Russie, au lendemain du 70e anniversaire du président russe.

 

"Le général d'armée Sergueï Sourovikine a été nommé commandant du groupement combiné de troupes dans la zone de l'opération militaire spéciale" en Ukraine, a annoncé le ministère russe de la Défense sur Telegram. Ce haut gradé dirigeait jusque-là le groupement de forces "Sud" en Ukraine, selon un rapport du ministère russe.

Il a participé activement à la prise de la ville stratégique de Lyssytchansk (est de l'Ukraine) en juillet dernier. C'est d'ailleurs probablement ce qui a lui permis d'être dans les petits papiers du président russe Vladimir Poutine

Du Tadjikistan à la Syrie, en passant par la Tchétchénie

Avant cela, Sergueï Sourovikine avait servi lors de la guerre civile au Tadjikistan, dans les années 1990, puis lors de la deuxième guerre de Tchétchénie, dans les années 2000. Il avait également participé à l’intervention russe en Syrie, en 2015. Son engagement sans faille lui a valu, en 2017, le titre de "Héros de la Fédération de Russie".

La même année, il était nommé commandant des forces aérospatiales. Jusqu'à l'invasion russe, il s'occupait de la mise en place d'une nouvelle organisation au sein de l'armée. 

Le nom de son prédécesseur n'a jamais été révélé officiellement, mais selon les médias russes, il s'agissait du général Alexandre Dvornikov, lui aussi un vétéran de la deuxième guerre de Tchétchénie et commandant des forces russes en Syrie de 2015 à 2016.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article