Guyane : des moyens et des effectifs supplémentaires pour lutter contre la flambée de violences et le trafic de drogue

Publié le par franceinfo par Yannick Falt Radio France

Les ministres de l'Intérieur, de la Justice et des Comptes publics étaient en visite en Guyane, vendredi 30 septembre. 

Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, en visite à la cour d'Appel en Cayenne en Guyane, jeudi 29 septembre.  (JODY AMIET / AFP)

Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice, en visite à la cour d'Appel en Cayenne en Guyane, jeudi 29 septembre. (JODY AMIET / AFP)

Trois ministres pour la Guyane. Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, son collègue de la Justice Eric Dupond-Moretti, et Gabriel Attal, des Comptes publics, ont participé aux Assises de la sécurité à Cayenne, vendredi 30 septembre, et ont annoncé toute une série de moyens supplémentaires alors que la région est en proie à une flambée de violence sur fond de trafic de drogue. 

L’insécurité c'est la préoccupation numéro 1 des Guyanais. Une problématique évoquée, par exemple, par Sophie Charles, la maire de Saint-Laurent du Maroni, la deuxième commune la plus peuplée de Guyane après Cayenne, située au nord-est de la région. "Pendant la fête de la commune, on a mis des portiques et des fouilles à l'entrée cette année parce qu'on avait un peu peur. Du coup on a beaucoup d'armes saisies : des munitions, des armes blanches... Beaucoup d'armes blanches", affirme l'édile. 

Un taux de meurtres près de dix fois supérieur à celui de la métropole 

Trente homicides depuis le début de l’année, un taux de meurtres près de dix fois supérieur à celui de la métropole et le trafic de cocaïne qui explose. De nouvelles mesures ont été annoncées pour faire face à cette situation dramatique. Près de 200 policiers et gendarmes supplémentaires vont être déployés, avec notamment l’installation d’une antenne du Raid pour mieux lutter contre les gangs. Des moyens spécifiques vont être débloqués pour l’aéroport où transite la cocaïne vers Paris. Les effectifs des douanes vont être doublés, par exemple, mais pas seulement.

"Des scanners à ondes milimétriques, c'est-à-dire qui regarderont l'intégralité du corps, seront installés à l'aéroport de Cayenne", affirme le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. "Aujourd'hui, il y a à peu près un vol sur trois qui est contrôlé. Et arrivé à 6 000 ou 8 000, on arrête le contrôle parce qu'on n'arrive pas à faire le traitement, expose-t-il. Désormais, avec les moyens que nous mettons, 100% des passagers des passagers seront contrôlés", conclut le ministre. 

Côté justice, le Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti promet une vingtaine de postes supplémentaires, surtout des magistrats et des greffiers. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article