L’avocat pénaliste Jean-Louis Pelletier est mort

Publié le par Le Point

L’avocat pénaliste Jean-Louis Pelletier est mort à 86 ans, rapporte « Le Parisien ». Il a été notamment l’avocat de Jacques Mesrine et de Philippe Maurice.

Jean-Louis Pelletier est décédé à l'âge de 86 ans.  © PATRICK BERNARD / AFP

Jean-Louis Pelletier est décédé à l'âge de 86 ans. © PATRICK BERNARD / AFP

Le mentor de nombreux ténors du barreau, parmi lesquels Éric Dupond-Moretti, s'est éteint. Me Jean-Louis Pelletier est décédé à l'âge de 86 ans, a relayé Le Parisien mardi 11 octobre. C'est le président de l'Association des avocats pénalistes (Adap), dont Jean-Louis Pelletier a été l'un des fondateurs, qui a annoncé la nouvelle sur Twitter. L'avocat pénaliste avait notamment défendu Francis le Belge, Jacques Mesrine ou encore Redoine Faïd.

« L'Adap salue avec une grande tristesse la mémoire de l'un de ses fondateurs, Jean-Louis Pelletier. Immense pénaliste, seigneur des assises. Il était d'une générosité et d'un abord délicieux pour les jeunes confrères », a indiqué l'association sur le réseau social. D'autres collègues de profession ont également réagi à l'annonce de son décès. « Tristesse infinie, le barreau pénal a perdu l'un de nos très grands. Un mentor pour beaucoup d'entre nous », a tweeté Me Marie-Alix Canu-Bernard. « Mon premier patron Jean-Louis Pelletier. Sous son faux air bougon, il était d'une humanité incroyable. Je me souviendrai toujours de son conseil quand j'étais inquiet à la veille de plaider aux assises : "Vous plaiderez debout en robe et en français." Il avait raison ! Je suis triste », a déploré l'avocat Pierre Hoffman.

Mentor d'Éric Dupond-Moretti

À Aix-en-Provence, où il a débuté, Me Jean-Louis Pelletier a connu deux fois des verdicts de peine de mort et a obtenu deux fois la grâce présidentielle pour des condamnés : une auprès du général de Gaulle, en 1965, et une autre avec François Mitterrand, en 1981, alors que l'avocat défendait Philippe Maurice, condamné pour le meurtre de deux policiers. Selon le quotidien, Jean-Louis Pelletier faisait également figure de mentor pour Éric Dupond-Moretti, l'actuel ministre de la Justice, dans sa carrière d'avocat. « Jean-Louis Pelletier était l'un des plus grands. Jeune avocat, j'ai eu l'immense honneur d'apprendre à ses côtés. Son talent n'avait d'égal que son humanité. Avec sa disparition, c'est une page de l'histoire des avocats qui se tourne », a réagi le garde des Sceaux sur Twitter.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article