La Caravane de feu : John Wayne et Kirk Douglas se sont embrouillés sur le tournage

Publié le par Ciné Séries par Hatman

Sorti en 1967, “La Caravane de feu” voit deux monstres du cinéma américain faire équipe : John Wayne et Kirk Douglas. Cependant, dans les coulisses, la tension sur le tournage était bien plus explosive.

La Caravane de feu : John Wayne et Kirk Douglas se sont embrouillés sur le tournage

La Caravane de feu : un duo mythique

Burt Kennedy n’est ni le plus connu ni le plus prestigieux des réalisateurs américains. Il parvient toutefois à réunir en 1967 John Wayne et Kirk Douglas pour son film La Caravane de feu, adaptation du roman Badman de Clair Huffaker, paru en 1957. Le pari reste pourtant risqué à l’époque.

En effet, à la fin des années 60, le genre du western “classique” est en bout de course, détrôné par le western-spaghetti de Sergio Leone. Les westerns de papa, portés par la caméra de John Ford et le charisme de John Wayne ne sont plus d’actualité, ce que souhaite faire mentir La Caravane de feu en rappelant Big John et en l’associant avec Kirk Douglas. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que les deux légendes du cinéma américain jouent ensemble : on a ainsi pu les voir collaborer dans Première Victoire (1965) et L'Ombre d'un géant (1966).

 Lomax (Kirk Douglas) - La Caravane de feu ©Universal Pictures

Lomax (Kirk Douglas) - La Caravane de feu ©Universal Pictures

La Caravane de feu suit donc Taw Jackson, un bandit qui sort de prison et qui n’a qu’une idée en tête : se venger de Franck Pierce qui l’a dépossédé de ses terres car son sous-sol cachait un important gisement d’or. Pour mener à bien sa vengeance, il forme une petite équipe composée notamment de Lomax, un tueur à gages, et de Levi, un Indien. Seulement, tout ne se déroule pas comme prévu.

Le conflit entre John Wayne et Kirk Douglas

L’idée de réunir deux grands acteurs sur un scénario simple qui rappelle les grandes heures du western est bonne, mais son exécution va se révéler problématique. En effet, si les deux acteurs s’entendent bien durant les premiers jours du tournage, la tension monte quand John Wayne se rend compte que Kirk Douglas lui vole un peu la vedette et en fait un peu trop sur le plateau de tournage. Il faut dire, qu’à ce moment-là, la star de La Chevauchée Fantastique était vieillissante et affaiblie par une opération pour lutter contre son cancer.

De l’autre côté, Kirk Douglas était plus jeune, bien plus pimpant et son physique avantageux attirait toute l’assistance - surtout les femmes. Dès lors, une guerre d’egos éclate entre les deux hommes, dont leurs personnages respectifs sont pourtant très complices dans La Caravane de Feu. Costume porté par Kirk jugé trop “gay” par John Wayne (comme le relate Cheatsheet), refus de Douglas d’appeler son ainé Duke (surnom célèbre de John Wayne)... Tous les coups étaient permis entre les deux hommes qui ne semblaient être d’accord sur rien.

Le paroxysme de leur désaccord survient lorsque Kirk Douglas, pro-démocrate, arrive en retard sur le tournage car il devait enregistrer un spot télévisé hostile au candidat républicain de l’époque, Ronald Reagan. Pour John Wayne, qui n’a jamais caché ses opinions conservatrices tout au long de sa carrière, la coupe est pleine. Pendant une semaine, les deux stars ne se parlent plus sur le plateau de La Caravane de feu, à part lorsqu’ils doivent tourner leurs séquences ensemble.

Finalement, ils finiront par se réconcilier et deviendront par la suite de très bons amis malgré leurs caractères et leurs opinions divergentes. À la mort de John Wayne en 1979, Kirk Douglas, en larmes, déclare même que c’est l’un des plus grands acteurs avec lesquels il a tourné.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article