La Russie ordonne la réparation du pont de Crimée avant le 1er juillet 2023

Publié le par Le Figaro avec AFP

Le pont de Crimée, partiellement détruit par une attaque au camion piégé selon Moscou, est crucial pour le ravitaillement des troupes russes engagées en Ukraine.

Des ouvriers en train de restaurer les parties endommagées du pont de Kertch qui relie la Crimée à la Russie, le 13 octobre 2022. STRINGER / AFP

Des ouvriers en train de restaurer les parties endommagées du pont de Kertch qui relie la Crimée à la Russie, le 13 octobre 2022. STRINGER / AFP

La Russie a annoncé vendredi 14 octobre ordonner la réparation avant le 1er juillet 2023 du pont de Crimée, partiellement détruit lors d'une explosion samedi dernier que Moscou impute à Kiev.

Le gouvernement «détermine la date limite pour la fin des contrats d'État pour l'exécution des travaux au 1er juillet 2023», peut-on lire dans un arrêté signé par le premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine.

Représailles

Le pont de Crimée, symbole de l'annexion de la péninsule ukrainienne éponyme et crucial pour le ravitaillement des troupes russes engagées en Ukraine, a été partiellement détruit par une attaque au camion piégé, selon Moscou.

Les services de sécurité russes (FSB) ont affirmé que cette «attaque terroriste» a été organisée par les renseignements militaires ukrainiens, assurant qu'un agent de Kiev avait coordonné le transit des explosifs à travers plusieurs pays et avait été en contact avec différents intermédiaires.

En réponse, la Russie a mené lundi et mardi des bombardements massifs à travers l'Ukraine, visant notamment des infrastructures énergétiques civiles qui ont provoqué de nombreuses coupures d'électricité et d'eau.

Mercredi, le FSB a dit avoir arrêté huit personnes - cinq Russes et «trois citoyens ukrainiens et arméniens» - suspectées de participation dans cette attaque. La circulation routière et ferroviaire a toutefois repris partiellement depuis plusieurs jours sur le pont.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article