Meurtre d'une collégienne à Paris : "Lola n’avait pas l’air rassurée du tout"... ce que révèlent les images de vidéosurveillance

Publié le par La Dépêche

Le corps sans vie de la victime a été découvert dans une valise près de l'immeuble où elle habitait rue Manin à Paris vendredi 14 octobre. Six personnes ont été placées en garde à vue.

La valise découverte le vendredi soir contenait le corps de la jeune fille MAXPPP - Fred Dugit

La valise découverte le vendredi soir contenait le corps de la jeune fille MAXPPP - Fred Dugit

À 23h20 vendredi 14 octobre, un SDF signale à la police la découverte d'une boîte opaque renfermant le corps d'une adolescente, dans la cour intérieure d'un immeuble dans le XIX arrondissement de Paris, rue Manin comme le révèle le journaliste Clément Lanot. Le corps recroquevillé, avec ses membres entravés, est celui de Lola une collégienne de 12 ans. 

Ce vendredi vers 15 heures, Lola termine ses cours au collège Georges-Brassens, situé juste derrière l’immeuble. Or, à 15h10 elle n'est toujours pas rentrée. La maman fonce alors au commissariat du XIXe, situé lui aussi à moins de cinq minutes du domicile. Une plainte pour disparition inquiétante est déposée. 

"Lola n'avait pas l'air rassurée du tout"

Selon les informations de nos confrères du Parisien, le père décide de regarder les images de vidéosurveillance pour comprendre ce qui a pu arriver à sa fille. C'est ainsi qu'il constate que Lola est bien rentrée dans l'immeuble après ses cours. Or, la fillette n’est pas seule elle est accompagnée d’une femme âgée d’une vingtaine d’années. "La dame lui fait un geste comme si elle lui disait de venir. Lola n’avait pas l’air rassurée du tout. On comprend que ce n’est pas normal ce qui est en train de se passer" raconte une voisine qui a vu les images. À présent, la situation est carrément alarmante. 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans qui a été confiée à la brigade criminelle.

Dans la nuit, les enquêteurs ont interpellé, selon une source proche du dossier, trois personnes à proximité des lieux et une femme l'ont été samedi matin à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine). Toutes ont été placées en garde à vue, selon le parquet qui a précisé que leur rôle restait à déterminer.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article