Meurtre de Lola: un hommage empli d’émotion, à Fouquereuil

Publié le par La Voix du Nord par Image auteur par défaut Par Mélanie Cottrez, Claire Lefebvre et Benoît Fauconnier. Photos Séverine Courbe.

Un hommage à Lola, 12 ans, tuée vendredi dernier à Paris, est organisé à Fouquereuil, près de Béthune, ce vendredi après-midi. Les funérailles de la jeune fille auront lieu lundi à Lillers.

Le Portrait de Lola, à l'entrée du foyer communal - PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

Le Portrait de Lola, à l'entrée du foyer communal - PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

Une semaine après le meurtre de Lola, âgée de 12 ans, à Paris, un hommage est rendu à la jeune fille ce vendredi après-midi, à Fouquereuil, d’où est originaire une partie de sa famille. L’hypothèse d’un hommage, Gérard Ogiez, le maire de ce petit village à l’ouest de Béthune, en avait parlé dès le début de cette semaine. Il a échangé avec les parents de Lola, qui se sont exprimés via un communiqué, jeudi soir. « Dans l’effroi et la douleur dans lesquels nous sommes, nous aspirons à la paix et au recueillement pour faire notre deuil. Pour la mémoire de Lola, nous souhaitons que les diverses cérémonies se déroulent dans un esprit de sérénité et de calme, loin des agitations politiques et médiatiques  », a écrit le couple.

Le portrait, et un petit mot de ses deux frères

Ce vendredi après-midi, devant le foyer communal de Fouquereuil, une cinquantaine de journalistes s’agglutinent derrière les barrières. Une heure avant le début de l’hommage, le dispositif policier (police nationale et intercommunale) est aussi impressionnant que celui des médias. Mais les abords restent calmes.

Des agents posent des affiches pour signaler l’entrée des parkings. De l’autre côté de la route, c’est la sortie des classes de l’école des Marronniers. Un barriérage a été installé autour du bâtiment pour faire circuler les personnes qui vont déposer un mot ou un bouquet à l’attention de la famille.

Le portrait, et un petit mot de ses deux frères - PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

Le portrait, et un petit mot de ses deux frères - PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

Le recueillement se déroule devant l’entrée de la salle communale. Un tableau représentant Lola est apposé sur un panneau en bois, orné de l’inscription : « Tu étais le soleil de nos vies. Tu seras l’étoile de nos nuits. Jordan & Thibault. » Il s’agit des deux frères aînés de Lola. Quelques bouquets de fleurs sont déjà là.

Aurélie, d’Hénin-Beaumont : « Que dire à une famille qui a vécu l’horreur ? »

Les premiers hommages sont arrivès dès 17 h. Dix minutes plus tard, le flux était continu. Aurélie, qui habite Hénin-Beaumont, a fait le déplacement. Elle est émue : « Je suis une maman. Alors quand j’ai entendu ce qu’il s’était passé, ces mots… On imagine, c’est terrible. » Dans le registre de condoléances, elle a écrit : « Je suis de tout cœur avec vous, je n’ai pas de mots assez forts pour vous dire toute ma peine. » Aurélie ajoute, en aparté : « J’aurais pu écrire tellement plus, mais que dire à une famille qui a vécu l’horreur ? » Une habitante de Fouquereuil a un souhait : « J’espère de tout mon cœur que la justice va faire son boulot. »

Un bon quart d’heure avant d’accéder au registre

Vers 17 h 30, une file de plusieurs mètres est déjà constituée devant le foyer et il faut compter un bon quart d’heure avant d’accéder au registre de condoléances. Beaucoup d’habitants de Fouquereuil, qui ne connaissaient pas forcément la famille, mais aussi des femmes et des hommes venus de plus loin, dans la région.

Le flot de personnes qui rendent hommage à Lola est maintenant constant depuis 17 h 30 -PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

Le flot de personnes qui rendent hommage à Lola est maintenant constant depuis 17 h 30 -PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

Beaucoup expliquent être là parce qu’ils sont parents aussi et veulent « apporter de la chaleur humaine » à cette famille endeuillée. Des jeunes et des enfants disent que « Lola, ça aurait pu être moi. » Au-delà de cette émotion, profonde et sincère, certains réclament que « justice soit faite. » D’autres évoquent le profil de la jeune femme placée en garde à vue, et adoptent un discours dans lequel le néologisme de « francocide » lancé par Éric Zemmour apparaît.

« Montrer que le village est avec eux »

Kimberly, qui habite Fouquereuil et qui a le même âge que Lola, est très émue  : « Je connaissais un peu Lola. On parlait, on jouait quand on était petites. » Lola revenait régulièrement à Fouquereuil, avec sa famille. Laëtitia, la maman de Kimberly, qui vit dans le village depuis dix ans, rebondit  : « Je connais le frère aîné de Lola, c’est un ami. C’est important d’être là aujourd’hui pour leur dire de ne rien lâcher, montrer que le village est avec eux. »

Vers 17 h 50, Jordan et Thibault, les frères de Lola, sont arrivés sur place. Ce qui ne devrait pas être le cas des parents.

Caroline Parmentier, la députée RN de la 9e circonscription du Pas-de-Calais, dans laquelle se trouve Fouquereuil, est passée par le foyer communal. Assaillie par les caméras, elle a signalé qu’elle était « là en tant que citoyenne et représentante des citoyens de ma circonscription. Ici, ce n’est pas le lieu de la politique mais le lieu du recueillement et du soutien aux parents de Lola. Je n’ai pas de mots assez forts pour décrire l’horreur que vivent les parents. »

La députée RN de la 9e circonscription est venue, sans signe d'appartenance politique, comme souhaité par la famille - PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

La députée RN de la 9e circonscription est venue, sans signe d'appartenance politique, comme souhaité par la famille - PHOTO SEVERINE COURBE - VDNPQR

Les obsèques de Lola auront lieu lundi à la collégiale Saint-Omer de Lillers, en présence de l’évêque d’Arras, Mgr Leborgne.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article