Mort de Justine: le corps de la jeune femme a été retrouvé

Publié le par BFMTV par Mélanie Vecchio

INFO BFMTV. Le corps de Justine Vayrac, disparue dans la nuit de samedi à dimanche derniers en Corrèze, a été découvert par les enquêteurs ce jeudi. Il se trouvait à l'endroit indiqué par le mis en cause, à proximité de son domicile, situé dans la commune de Beynat.
Mort de Justine: le corps de la jeune femme a été retrouvé

Le corps de Justine Vayrac, disparue dans la nuit de samedi à dimanche derniers en Corrèze, a été découvert par les enquêteurs ce jeudi. Il se trouvait à l'endroit indiqué par le suspect, à proximité de son domicile.

Lucas L., une connaissance de Justine Vayrac, a été interpellé mardi matin et placé en garde à vue dans la foulée. C'est lors des dernières heures de cette garde à vue, prolongée au préalable, qu'il est passé aux aveux, assurant avoir tué la jeune femme, une apprentie aide-soignante de 20 ans et mère d'un petit garçon.

Des zones d'ombre encore nombreuses

Le suspect, âgé pour sa part de 21 ans, était la dernière personne à avoir été aperçue aux côtés de la jeune femme la nuit de sa disparition, sur le parking de la boîte de nuit de Brive-la-Gaillarde où elle s'était rendue avec quelques amis.

Tandis que le faisceau des soupçons s'est rapidement porté sur cet exploitant agricole, les perquisitions et les relevés conduits dans son domicile de Beynat, ou dans ses abords, ont rapidement permis d'établir la présence de sang jusque dans sa propre chambre, ainsi que dans son véhicule, sur le pommeau du levier de vitesse.

Mercredi, le sac à main - calciné - de la jeune fille a encore été débusqué près de son logement à l'issue d'un ratissage. le profil de Lucas L. s'éclaire peu à peu, au gré de ses réponses aux policiers et des informations.

Le suspect inscrit au TAJ

Selon nos informations obtenues ce jeudi auprès d'une source proche du dossier, il était connu de la justice pour des faits d'incendie d'un hangar agricole, en 2020. Des faits qui lui ont valu une inscription au fichier des Traitement des antécédents judiciaires.

Les circonstances de la mort de Justine demeurent obscures quant à elles. Toutefois, le procureur de la République de Limoges dissipera sans doute quelques zones d'ombre, à l'occasion de la conférence de presse qu'il doit donner ce jeudi à 18h30.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article