Moscou: le général d’armée Sergueï Sourovikine nommé commandant des forces russes en Ukraine

Publié le par Anadolu Agency by Raşa Evrensel

- Sourovikine, 55 ans, était le commandant des forces russes en Syrie

Moscou: le général d’armée Sergueï Sourovikine nommé commandant des forces russes en Ukraine

Le général d’armée Sergueï Sourovikine, a été nommé commandant des forces russes dans la zone de l'opération militaire spéciale en Ukraine, a fait savoir samedi, l’armée russe.

« Le général Sourovikine, dirigeait jusque-là le groupement de forces Sud en Ukraine et occupait auparavant le poste de commandant des forces russes en Syrie », a indiqué l'agence de presse russe TASS.

Le porte-parole du ministère de la Défense de la Fédération de Russie, le lieutenant-général Igor Konashenkov, a déclaré, par voie de communiqué, que Sourovikine « dirigera le groupement combiné de troupes dans la zone de l'opération militaire spéciale en Ukraine », rapporte l’agence TASS.

Konashenkov a ajouté que « le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a pris la décision de nommer Sourovikine à ce poste », sans révéler le nom de son prédécesseur.

Cette nomination intervient quelques heures après que Moscou a annoncé l’embrasement d’un train de citernes provoqué par l’explosion d’un camion sur le pont de Kertch qui relie la Crimée à la Russie.

Ce pont routier et ferroviaire, construit après l’annexion de la péninsule de Crimée en 2014, constitue une ligne de ravitaillement stratégique pour la Russie afin de garder son contrôle sur les territoires du sud de l’Ukraine.

Le 24 février dernier, la Russie a lancé une opération militaire en Ukraine, ce qui a provoqué une colère et de multiples réactions à l’échelle internationale, ainsi que l'imposition de sanctions financières et économiques inédites et des plus sévères à l'endroit de Moscou.

La Russie pose comme préalable, pour mettre un terme à son opération, le renoncement de l'Ukraine à ses plans d'adhésion à des entités et alliances militaires, dont l'Otan, et l’adoption d’un statut de « neutralité totale », ce que Kiev considère comme étant une « ingérence dans sa souveraineté ».

*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article