Philippe Alexandre, grande voix de RTL et du journalisme politique, est mort

Publié le par Le Progrès par la rédaction avec AFP

Le journaliste avait été chroniqueur à RTL de 1969 à 1996, mais été aussi passé par la télévision aux côtés notamment de Serge July.

« Philippe Alexandre s'est éteint ce matin paisiblement », a précisé l'une de ses deux filles. Photo AFP1 /1

« Philippe Alexandre s'est éteint ce matin paisiblement », a précisé l'une de ses deux filles. Photo AFP1 /1

Le journaliste Philippe Alexandre, ancien éditorialiste politique à RTL connu pour le mordant de ses chroniques et auteur de nombreux ouvrages, parfois polémiques, est décédé lundi matin à 90 ans au Touquet, a annoncé sa famille à l'AFP.

« Philippe Alexandre s'est éteint ce matin paisiblement », a précisé l'une de ses deux filles, Agnès Alexandre-Collier.

Sur RTL pendant près de 30 ans

Chroniqueur à RTL de 1969 à 1996 également passé par la télévision aux côtés notamment de Serge July, « il sera inhumé au cimetière du Touquet », dans le Pas-de-Calais, ce samedi.

Journaliste « purement politique » aux airs d'inspecteur Colombo, Philippe Alexandre était un « pionnier du poil à gratter radiophonique et du trait à la pointe sèche », disait son complice à la télévision, cofondateur de « Libération », Serge July.

Ses chroniques sur RTL, écoutées chaque matin par des centaines de milliers d'auditeurs, étaient redoutées par les politiques de tous bord.

Quelques-unes d'entre elles « peuvent traduire des humeurs, de la mauvaise foi, des excès, déclarait-il au Figaro en 2016. Mais n'est-ce pas le propre de la fonction d'éditorialiste ? ».

Né à Paris le 14 mars 1932 dans une famille d'origine juive, dont il a raconté l'histoire dans « Ma tribu plus que française » (2017), il débute dans le journalisme en 1951 comme rédacteur à « Combat ». Il entre à RTL en 1969 après être passé par « L'Oise libérée », « Jours de France », « Le Nouveau Candide » ou « Le Figaro Littéraire ».

Figure des Guignlos de l'info avec Serge July

« L'homme aux procès en diffamation aussi nombreux que ses ouvrages politiques » comme le qualifiait le Monde, n'a épargné aucun chef d'état. Il a affirmé que l'Élysée avait demandé sa démission en 1982 « pour apaiser François Mitterrand à qui mes chroniques donnaient de l'urticaire ».

À la télévision, de 1989 à 1992, il a co-animé l'émission politique « Le Débat » sur TF1, avec Serge July et Michèle Cotta, puis, dans les années 90, « Dimanche soir » sur France 3 avec Christine Ockrent et July, qui lui vaut de fréquentes parodies dans les « Guignols de l'Info », sur Canal +.

Il claque la porte de RTL en 1996, après la fusion de la Compagnie luxembourgeoise de télédiffusion (CLT) avec le groupe allemand Bertelsmann.

Une vingtaine d'ouvrages publiés

Devenu chroniqueur politique à BFM, France 3 et divers magazines, Philippe Alexandre a publié une vingtaine d'ouvrages, dont « Paysages de campagne » (sur l'élection présidentielle de 1988, prix Aujourd'hui), « Trop d'impôts tue l'emploi » (2005) ou « Dictionnaire Amoureux de la Politique » (2011).

Il a coécrit plusieurs ouvrages avec sa compagne Béatrix de l'Aulnoit, dont un pamphlet contre Martine Aubry, « La Dame des 35 heures » (2002), qui provoqua la fureur de la responsable socialiste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article