Affaire Adrien Quatennens : le député LFI ne peut pas "revenir" à l'Assemblée nationale "comme si c'était oublié", déclare Fabien Roussel

Publié le par franceinfo Radio France

La France insoumise dit réfléchir à un possible retour du député insoumis qui s'est mis en retrait après avoir reconnu des violences conjugales contre sa femme. Mais selon le député communiste, "c'est à soi-même de se mettre en retrait".

Affaire Adrien Quatennens : le député LFI ne peut pas "revenir" à l'Assemblée nationale "comme si c'était oublié", déclare Fabien Roussel

Alors que le groupe LFI à l'Assemblée nationale a récemment évoqué une "réflexion" sur un possible retour au Palais Bourbon d'Adrien Quatennens, Fabien Roussel estime, lundi 14 novembre sur franceinfo, que le député insoumis ne peut pas "revenir" et "faire comme si c'était oublié. l'ex numéro 2 de la France insoumise s'est mis en retrait mi-septembre après avoir reconnu des violences contre son épouse, dont une gifle. 

Un appel à "un échange" au sein de la Nupes

Le secrétaire national du PCF soutient que "c'est à soi-même de se mettre en retrait". "C'est un cas de conscience qu'on doit se poser", ajoute-t-il. Il ne voit pas comment un député accusé de tels faits "peut intervenir dans l'Assemblée nationale sur les violences sexistes et sexuelles".

Fabien Roussel regrette en outre l'attitude de LFI : "Si un tel cas devait se produire [au sein du PCF], nous ne proposerions pas à un député qui a avoué avoir giflé de pouvoir revenir." Il appelle à "avoir un échange" sur cette affaire Adrien Quatennens au sein du groupe Nupes. "Je pense à toutes ces femmes, à toutes ces associations qui se battent pour ne pas minimiser les coups", ajoute-t-il.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article