Affaire Sarah : l’accusé condamné à huit ans de prison pour viol

Publié le par franceinfo par L. Nahon, E. Lagarde, T. Le Bras, T. Watine, France 3 Île-de-France, E. Noel - France 3 France Télévisions

Un homme a été condamné à 8 ans de prison pour le viol d'une enfant de 11 ans. Le 12/13 revient, samedi 5 novembre, sur le procès à huis clos d'une affaire qui a fait changer la loi sur le consentement des mineurs.

Affaire Sarah : l’accusé condamné à huit ans de prison pour viol

Sarah, capuche et écharpe pour se dissimuler, est soutenue en permanence pendant les trois jours de procès par sa psychologue. Son agresseur est condamné à huit ans de prison pour viol. Pour la cour, il a bien abusé de sa vulnérabilité et exercer une contrainte morale sur elle, qui n’avait que 11 ans et lui 28 ans au moment des faits. "Évidemment, c’est un soulagement et c’était une décision qui était attendue et qui est juste. Maintenant, c’est une enfant qui est traumatisée et qui présente encore un état de dissociation", explique maître Carine Durrieu Diebolt, avocate de la jeune fille.

Un verdict biaisé selon l'avocat de l'agresseur

Pendant tout le procès, l’accusé a affirmé qu’il ignorait que la victime avait 11 ans. La cour a estimé que son âge était perceptible lorsqu’on échangeait avec elle. L’avocat de l’accusé dénonce un verdict biaisé et n’exclut pas de faire appel. En effet, la justice s’était emparée du débat. Un enfant qui ne manifeste pas son refus à un adulte peut-il être considéré comme consentant ? Une loi a été votée : en dessous de 15 ans, il ne peut y avoir de consentement. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article