Guerre en Ukraine : "Nous partageons cette douleur", Vladimir Poutine prend le thé avec les mères des soldats russes envoyés au front

Publié le par L'Indépendant avec Reuters

Le président russe Vladimir Poutine a rencontré ce vendredi des mères de soldats morts en Ukraine pour leur assurer que lui et tous les autres dirigeants russes partageaient leur douleur et leur chagrin.

Poutine au milieu des mamans des soldats envoyés au front. SPUTNIK POOL - MIKHAIL METZEL / KREMLIN POOL / SPUTNIK / POOL

Poutine au milieu des mamans des soldats envoyés au front. SPUTNIK POOL - MIKHAIL METZEL / KREMLIN POOL / SPUTNIK / POOL

La guerre en Ukraine, entrée dans son dixième mois, a fait plusieurs dizaines de milliers de morts et de blessés dans les deux camps selon les Etats-Unis. Moscou a envoyé en Ukraine depuis le 24 février plusieurs centaines de milliers de soldats, dont une partie des plus de 300.000 réservistes mobilisés depuis septembre sur ordre du président. "Je veux que vous sachiez que moi personnellement et l'ensemble des dirigeants du pays, nous partageons votre douleur", a dit Vladimir Poutine aux mères rassemblées autour d'une longue table sur laquelle étaient servis thé, pâtisseries et bols de baies fraîches. "Nous comprenons que rien ne peut remplacer la perte d'un fils, particulièrement pour une mère", a-t-il ajouté. "Nous partageons cette douleur." Aucune déclaration des mères de soldats présentes n'a été diffusée à la télévision dans un premier temps.

Aucun regret

Le dernier bilan officiel des pertes russes, livré par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou fin septembre, s'établissait à 5.937 soldats morts au combat, un nombre bien inférieur à la plupart des estimations occidentales. L'Ukraine ne publie pas de chiffres sur les pertes subies par son armée. Vladimir Poutine a assuré qu'il ne regrettait aucunement d'avoir lancé ce que Moscou appelle toujours une "opération militaire spéciale" en Ukraine et présente comme un acte de résistance aux velléités hégémoniques de l'Occident après les décennies "d'humiliation" de la Russie qui ont suivi la chute de l'Union soviétique. L'Ukraine et ses soutiens occidentaux lui reprochent la responsabilité du déclenchement d'une guerre sans aucune justification. Et Kyiv assure que ses troupes continueront de se battre jusqu'à ce que le dernier soldat russe ait été chassé du territoire ukrainien.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article