Interdiction de la corrida: Corentin Carpentier voit "une victoire pour le peuple taurin" face à Aymeric Caron

Publié le par France Bleu Gard Lozère par Tony Selliez

Fustigeant "l'obstruction" à l'Assemblée nationale, le député LFI Aymeric Caron a retiré jeudi après-midi son texte sur l'interdiction de la corrida. Corentin Carpentier, président fondateur de l'association des Jeunes aficionados de Nîmes, était à 18h l'invité de France Bleu Gard Lozère.

Corentin Carpentier © Radio France - Mélodie Viallet

Corentin Carpentier © Radio France - Mélodie Viallet

Faut-il interdire la corrida en France ? La proposition de loi du député LFI Aymeric Caron était examinée ce jeudi à l'Assemblée nationale. Et coup de théâtre : le député LFI a retiré son texte, fustigeant "l'obstruction" provoquée par des centaines d'amendements déposés par d'autres députés. Corentin Carpentier, président fondateur de l'association des Jeunes aficionados de Nîmes, était en direct à 18h sur France Bleu Gard Lozère. 

"C'est la victoire de la liberté, de la diversité culturelle dans notre pays." - Corentin Carpentier

"On a gagné aujourd’hui le droit d’affirmer ce que nous sommes et d’affirmer notre enracinement. Ce débat a permis de montrer qu’on ne peut pas déraciner des gens en claquant des doigts", a-t-il indiqué, estimant toutefois que "la corrida évoluera d’elle-même, en fonction de ce que les gens veulent voir, et pas en fonction de ce que les gens à Paris, déracinés, veulent nous imposer".

De con côté l'Alliance Anticorrida regrette que _"contre toute attente, le député Aymeric Caron (ait) décidé de retirer sa proposition de loi"_visant l'abolition de la corrida en France. Ce faisant, "les parlementaires ont été privés de la possibilité de débattre et les Français de pouvoir les écouter, ce qui est particulièrement frustrant" a indiqué Claire Starozinski, présidente de l’Alliance Anticorrida "Si je peux comprendre la colère de M. Caron face à des amendements demandant, par exemple, de substituer au terme "humanité" celui de "moustique", on n'abandonne pas le terrain aux adversaires. Quand on a décidé d'aller au combat on y va jusqu'au bout, quoi qu'il arrive."

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article