Quimperlé garde la mémoire de l’Armistice du 11-Novembre

Publié le par Le Télégramme

Quimperlé n’a pas oublié les morts de la grande guerre et l’Armistice du 11 novembre 1918.

Le salut des autorités civiles et militaires aux porte-drapeau, à Quimperlé, pour le 11-Novembre. (Le Télégramme/Gwen Rastoll)

Le salut des autorités civiles et militaires aux porte-drapeau, à Quimperlé, pour le 11-Novembre. (Le Télégramme/Gwen Rastoll)

Chaque année, sans manquer à l’appel, une petite foule se presse sur la place Charles-de-Gaulle de Quimperlé, en face du monument aux Morts, à la même date. Une cinquantaine de citoyens ont une nouvelle fois accompagné les autorités civiles et militaires, ce vendredi 11 novembre 2022, dans le cadre du 104e anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, commémoration de la victoire et de la paix. Avant le traditionnel dépôt de gerbes devant le monument aux morts, le maire Michaël Quernez a fait lecture du message de Sébastien Lecornu, ministre des Armées et de Patricia Miralles, secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des anciens combattants. Quelques mots qui résonnement sinistrement, sous l’écho lointain de la guerre en Ukraine : « Le monde était convaincu en 1918 que la Première guerre mondiale devait être la « Der des ders », la dernière des dernières. Nous savons ce qu’il advint de cet espoir et aujourd’hui, en ce 11 novembre 2022, alors que la guerre est de retour sur notre continent, n’oublions pas le combat des Poilus pour la Paix et le sacrifice de nos soldats morts pour la France ».

Le recueillement devant le monument aux morts. (Le Télégramme/Gwen Rastoll)

Le recueillement devant le monument aux morts. (Le Télégramme/Gwen Rastoll)

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article