Salvador : une vague d'homicides sans précédent, l'état d'urgence instauré

Publié le par franceinfo par M. Le Page, A. Grenier-Comard - France 2 France Télévisions

Plus de 60 meurtres, attribués à des gangs mafieux, ont été commis au Salvador en à peine 24 heures, samedi 26 mars. Le Parlement a déclaré l'état d'urgence et le président a lancé une chasse aux narcotrafiquants. 

Salvador : une vague d'homicides sans précédent, l'état d'urgence instauré

Des prisonniers salvadoriens en sous-vêtements ont été extraits, sans ménagement, de leurs cellules. Leurs matelas ont été confisqués par des gardiens. Ces images ont été diffusées par la présidence du Salvador. Il s'agit là d'une menace de l'État à destination des gangs de s'en prendre à leurs membres incarcérés s'ils ne cessent pas de tuer. "Ces criminels vont savoir qu'ils vont souffrir pour toutes les douleurs que leurs semblables infligent à la population honnête de ce pays", a assuré Osiris Luna, directeur des prisons du Salvador.

Des gangs de narcotrafiquants

Le Salvador est frappé par une vague d'homicides sans précédent. Selon les autorités, 87 meurtres ont été commis en trois jours, dont plus de 60 en à peine 24 heures, samedi 26 mars. Les crimes ont été attribués aux gangs de narcotrafiquants, qui seraient près de 70 000 dans le pays. Pour endiguer cette violence, le Parlement salvadorien a largement approuvé l'instauration de l'état d'urgence pour une durée d'un mois. L'an dernier, le Salvador a recensé 1 140 homicides, le chiffre le plus bas depuis la fin de la guerre civile en 1992.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article