VRAI OU FAUX. Guerre en Ukraine : le chef de Wagner a-t-il vraiment envoyé une masse ensanglantée au Parlement européen ?

Publié le par La Dépêche par Benjamin Laurent

Le patron des mercenaires WagnerEvgueni Prigojine, a-t-il vraiment transmis une masse recouverte de sang au Parlement européen ? Eclaircissements sur une séquence diffusée par la Russie.

Le groupe Wagner a été créé par Evgueni Prigojine. AFP - OLGA MALTSEVA

Le groupe Wagner a été créé par Evgueni Prigojine. AFP - OLGA MALTSEVA

Le service de presse d'Evgueni Prigojine, fondateur du groupe Wagner, a diffusé une vidéo particulière 23 novembre : on y distingue l'avocat celui qui est surnommé "le cuisinier de Poutine" remettre une masse tachée de sang à une autre personne, avec l'intention de remettre cette même arme au Parlement européen en guise de menace.

Cette mise en scène intervient après le vote au Parlement européen d'un texte qualifiant la Russie d'"Etat promoteur du terrorisme". Une cyberattaque avait ensuite immédiatement touché le parlement, mais il semble qu'il ne s'agisse pas de la seule réaction de la Russie, avec cette mauvaise blague qui semble bien être orchestrée par Prigojine.

Une masse gravée par Wagner

La mise en scène fait référence à un épisode macabre de la guerre en Ukraine : la diffusion mi-novembre d'une vidéo d'exécution sauvage d'un "traître" du groupe Wagner, par une masse en tout point similaire. Le prisonnier du groupe, qui avait déserté pour le camp ukrainien, se fait briser le crâne au cours de la vidéo, diffusée par plusieurs comptes pro-russes.

Evgueni Prigojine avait à l'époque commenté ainsi la scène, selon la BBC : "Cette vidéo devrait être appelée 'Un chien meurt comme un chien'. Une production magnifique, réalisée en une seule fois. J'espère qu'aucun animal n'a été blessé pendant le tournage".

Mise en scène douteuse

Suite aux discussions au Parlement européen sur la reconnaissance de la Russie comme état soutenant le terrorisme, l'entreprise Concord, possédée par Prigojine, a diffusé un message de son dirigeant. "Selon notre législation, à partir d'aujourd'hui nous déclarons le Parlement européen comme étant dissous", affirme dans ce message Prigojine.

Il a également indiqué vouloir envoyer au Parlement Européen une masse : c'est celle de la vidéo, qui arbore l'inscription "PMC Wagner" et est tachée de sang, au sein d'un étui à violon en référence, justement, au musicien Wagner. Si plusieurs médias ont rapporté que la masse avait effectivement été transmise à un député européen, la réalité est un peu différente.

Une blague qui pourrait aller plus loin ?

Selon The Moscow Times, l'homme qui remet la masse est un avocat du groupe Wagner, Igor Yeliseyev. Le destinataire est un représentant du Cyber Front Z, un blog militaire associé à la "troll farm" russe dirigé par Prigojine.

Il s'agit donc d'une mise en scène menaçante. La masse n'a donc pas été transmise au Parlement européen, sans qu'on puisse savoir si Prigojine a l'intention – ou non – d'aller plus loin avec sa blague douteuse.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article